Louis Arlette étonne avec ses Jeux d'Or

Louis Arlette sort un premier maxi tiré par le titre Jeux d'Or : musique hybride entre chanson et pop érudite.

Louis Arlette étonne avec ses Jeux d'Or

Louis Arlette étonne en distillant sa connaissance de la musique contemporaine et des formes artistiques dans la chanson française. Etonnant mélange qui fait dire que ce musiquen de 30 ans à la fois ingénieur du son, et musicologue est bien armé pour nous éblouir, comme il le fait avec ses Jeux d'Or qui trouble, fascine, avec ses images érotiques et lumineuses.

La pop de Louis est un mélange de deux mondes, celui d’un savoir-faire vintage, il s’accompagne d’un matériel d’époque, un authentique Rhodes de 1979, mais définitivement ancré dans son époque par ces habillages électronique qu’il envoie entre deux phrases.

Des bidouillages qui éclairent ces chansons d’une lueur sombre mais profondément éblouissante. « Mes goûts musicaux sont partagées entre Nine Inch Nails et Radiohead, Einstürzende Neubauten ou Throbbing Gristle, sans oublier Alain Chamfort ou Noir Désir… »

Le nom de Bertrand Burgalat s’invite alors dans la conversation, ainé de Louis sa démarche esthétique présente de nombreux points communs. « J’aimerais surtout réussir à réunir ces univers dans ma chanson française, rassembler les références culturelles littéraires ou musicales mais également expérimentales qui m’ont marqué. Proposer une chanson française neuve et différente !

Louis Arlette, premier EP à découvrir chez Le Bruit Blanc / Wagram

 

 

Tags : #louis arlette, jeux d'or, madame arthur, le bruit blanc, nicolas godin, burgalat, maxi, musique, chanson

Article Up par labuvette -


Nombre d'articles publiés : 360 - Nombre de partage : 5

Commentaires