• Glass Museum et son ode à la beauté : Deux

    Glass Museum et son ode à la beauté : Deux

    Glass Museum a de quoi séduire les oreilles sensibles ! Un pianiste, un batteur, il n’en faut pas plus pour former un groupe a tendance expérimentale. Le monde de Glass Museum est assez particulier, atypique. L’ambiance lunaire qui plane au dessus de ce projet en fait ressortir toute sa beauté.

  • Ulrich Forman et la pop Beatles d'1234

    Ulrich Forman et la pop Beatles d'1234

    Après avoir dévoilé il y a quelques mois sa tendre et puissante ballade « All I want », Ulrich Forman sort ces jours-ci un second single »1234 » extrait de l’album à venir »Chapter III – A perfect storm » qui sera disponible dans le courant de l’année.

  • Old Caltone, le film d'horreur de Talisco nommé Final Horror

    Old Caltone, le film d'horreur de Talisco nommé Final Horror

    Jérôme Amandi de Talisco se lâche avec Old Caltone, mixtape ultra efficace d'un (faux) film d'horreur qui nous ballade dans son studio magique et son imaginaire débridé. Puissant, et à en frissonner de plaisir !

Suivant Ulrich Forman et la pop Beatles d'1234
Precedent Old Caltone, le film d'horreur de Talisco nommé Final Horror

Agenda

<p>Le duo jazz/electro/exp&eacute;rimental, &agrave; d&eacute;j&agrave; sorti&nbsp; &ldquo;Opening&rdquo; remix&eacute; par <strong>DC Salas</strong>.&nbsp;Ecrits comme un po&egrave;me musical, les deux premiers morceaux nous laissait augurer une jolie suite &hellip; et Wu arrive. Incroyable moment de gr&acirc;ce &agrave; retrouver en vid&eacute;o avec un clip envo&ucirc;tant.</p> <p>Deux est le disque d&rsquo;un duo aux id&eacute;es XXL. Quelque part entre BadBadNotGood et Nils Frahm, le groupe belge affirme son savoir-faire. Atypique et m&eacute;lancolique, envo&ucirc;tant et extr&ecirc;mement percussif, l&rsquo;univers de Glass Museum s&rsquo;expose dans toute sa splendeur.</p> <p>Voici le clip de Wu &agrave; d&eacute;couvrir :</p> <p>&nbsp;</p> <iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/ZuLBc4M0na4" frameborder="0" allow="autoplay; encrypted-media" allowfullscreen></iframe>

Ulrich Forman nous montre une autre de ses facettes de producteur avec ce titre « feel good » qui rend hommage aux Beatles et à la pop des années 60. Le morceau a été co-réalisé avec Fab Dupont (The Dø), et le clip a été réalisé par Ulrich lui-même. Découvrez la vidéo de « 1234 » pour voyager dans le temps et l’histoire de la pop : <iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/-KVcmaqzyMk" frameborder="0" allow="autoplay; encrypted-media" allowfullscreen></iframe>

<p>Avec Old Caltone, J&eacute;r&ocirc;me Amandi se l&acirc;che et prouve la richesse de son imagination. Pour signer ce projet, il choisit le nom Old Caltone, directement inspir&eacute; d&rsquo;un cimeti&egrave;re &agrave; Edimbourg et d&eacute;bute alors la production d&rsquo;un conte musical lugubre, intime et pointu. &laquo; <em>C&#39;est un album plus brut que le précédent car je raconte des histoires que j&#39;ai réellement vécues, il n&#39;y a pas de fantasme, de personnages de fiction, de faux Talisco, c&#39;est ma réalité</em> &raquo; assure J&eacute;r&ocirc;me</p> <h3>Voici le titre Two Devils en &eacute;coute :</h3> <p><iframe frameborder="0" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/fQBHaMY0yHU" width="560"></iframe></p>

<p>p&gt;Neuf ans apr&egrave;s leur premi&egrave;re collaboration, l&#39;actrice Scarlett Johansson et le musicien Pete Yorn annoncent la sortie d&#39;un nouvel ep, Apart, le 1er juin chez Capitol Records, et sortent un premier clip pour le single Bad Dreams, une &eacute;trange et nocturne vir&eacute;e en voiture. Le clip vous emm&egrave;ne dans une balade avec Scarlett Johansson et Pete Yorn dans une voiture dans la nuit. Le son Bad Dreams est tr&egrave;s enivrant, qui se m&ecirc;le parfaitement avec un clip aux effets visuels flous et troublants.</p> <h3>Voici Bad Dreams, le clip de Scarlett Johansson et Pete Yorn :</h3> <p><iframe frameborder="0" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/8YGqrk_81GA" width="560"></iframe></p>

<p>Changing est un titre intense et sensible qui captive instantan&eacute;ment l&#39;auditeur. Il parle du changement int&eacute;rieur, et de la fa&ccedil;on dont une personne peut trouver la force de se m&eacute;tamorphoser. Ce titre illustre la propre histoire d&#39;Adina E qui a attendu la quarantaine avant de lancer sa carri&egrave;re d&#39;artiste et de sortir deux albums navigant entre jazz et pop internationale. Le timbre de voix d&rsquo;Adina est &eacute;tonnant. Une simple &eacute;coute fait qu&rsquo;on ne peut plus l&rsquo;oublier et qu&rsquo;on le reconnaitrait entre mille. Il a cette facult&eacute; rare de toucher instantan&eacute;ment au plus profond, sans esbroufe.</p> <h3>Voici la vid&eacute;o de Changing par Adina E :</h3> <p><iframe frameborder="0" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/fSF1DpFV8Ew" width="560"></iframe></p>

<p>La musique &agrave; l&rsquo;honneur cette semaine sera sans aucun doute la derni&egrave;re de Childish Gambino. This is America vient de sortir avec un clip qui n&rsquo;est pas la pour nous laisser insensible. Une vid&eacute;o de 4 minutes o&ugrave; l&rsquo;action qui se passe derri&egrave;re le chanteur a au moins autant d&rsquo;importance que les paroles qu&rsquo;il nous chante.</p> <p>Les chor&eacute;graphies de &quot;This is America&quot; sont sign&eacute;es Sherrie Silver. Selon Forbes, elles sont un savant m&eacute;lange de 10 danses populaires aux &Eacute;tats-Unis. On y reconna&icirc;t &eacute;galement les mouvements de la danse sud-africaine Gwara Gwara (dans&eacute;e par Rihanna aux derniers Grammy Awards notamment) ou encore un hommage &agrave; Michael Jackson sur le toit d&#39;une voiture.</p> <h3>Voici le clip de This is America de Childish Gambino :</h3> <p><iframe frameborder="0" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/VYOjWnS4cMY" width="560"></iframe></p>

<p>Le groupe Amoure s&rsquo;impose comme l&rsquo;un des fers de lance de la seconde vague de la pop fran&ccedil;aise, celle qui succ&egrave;de &agrave; Aline et Pendentif. Nourri par tout ce qui fait le charme des groupes de l&rsquo;&eacute;curie La Souterraine, &agrave; savoir le chant en fran&ccedil;ais, le go&ucirc;t de l&rsquo;aventure et une certaine luminosit&eacute; m&eacute;lodique, Amoure a d&#39;abord sorti un premier EP charmant et &eacute;nergique qui a s&eacute;duit la critique avec sa fraicheur pop et aujourd&#39;hui, place au second, Vague, encore plus color&eacute;.</p> <h3>Voici le clip d&#39;Amoure pour Vague, tourn&eacute; en Albanie, comme c&#39;est chic :</h3> <p><iframe frameborder="0" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/666PWEKBMLc" width="560"></iframe></p>

<p>Influenc&eacute; par son exp&eacute;rience de la m&eacute;ditation et de la transe, l&rsquo;album oscille entre techno brute et chorale transcendante, piano acoustique et musique ambiant psych&eacute;d&eacute;lique, le tout avec harmonie. Son incroyable palette musicale est intime et on ne peut plus honn&ecirc;te : l&rsquo;album s&rsquo;ouvre sur des sonorit&eacute;s &eacute;lectroniques brutes et se termine sur des solos de piano a&eacute;riens et lib&eacute;rateurs.</p> <p>Alors que la sortie de son nouvel album Singularity est imminente (le 4 mai prochain), Jon Hopkins d&eacute;voile &lsquo;Everything Connected&rsquo;, un titre de techno grandiose et l&rsquo;un plus puissants morceaux de l&rsquo;album.</p> <p>Regardez le visualiser hypnotisant de &lsquo;Everything Connected&rsquo; :</p> <p><iframe frameborder="0" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/t-w-XSbVDsI" width="560"></iframe></p>

<p>Il se dit aussi fan de folk que de jazz. &laquo;J&rsquo;ai failli intituler ce disque Distance and Time, du nom de troisi&egrave;me album de Fink, un artiste que j&rsquo;admire.&raquo; Comme le &laquo;bluesonaute&raquo; anglais, adepte des rythmiques blues en apesanteur, Tom Leeb fuit les pendules et leurs implacables m&eacute;caniques. Il ne jure que par les &eacute;lans du coeur, &eacute;voque au chapitre des influences les Ben Howard, Bon Iver, Matt Corby - ces songwriters pratiquant les plong&eacute;es int&eacute;rieures et se r&eacute;chauffant au coin des bois -, mais aussi quelques jazzmen (Frank Sinatra, Gene Harris, Jamie Cullum), lorgnant la c&ocirc;te Est am&eacute;ricaine.</p> <h3>Voici la vid&eacute;o de Go On de Tom Leeb :</h3> <iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/GO2cTMFwzHw" frameborder="0" allow="autoplay; encrypted-media" allowfullscreen></iframe>

<p>Quelques semaines apr&egrave;s avoir fait les premi&egrave;res parties de Raphael, Antoine Galey d&eacute;voile son premier single &laquo; On ne sauvera pas le monde ce soir &raquo;, un titre plein d&rsquo;espoir et qui s&rsquo;adresse &agrave; sa g&eacute;n&eacute;ration avec des mots simples et forts : &laquo; Sous les n&eacute;ons de ton garage, comment peux-tu voir le monde tel qu&rsquo;il est / Viens je t&rsquo;invite, &agrave; sortir voir les r&eacute;cifs sous la falaise / Viens je t&rsquo;invite &agrave; sortir loin des murs de ton HLM, si tu m&rsquo;aimes &raquo;, peut-on l&rsquo;entendre chanter. Un titre &eacute;tonnamment dans le registre pop/electro qui laisse entrevoir un album plus &eacute;clectique que rock&hellip; Affaire &agrave; suivre !</p> <h3>Voici le clip d&#39;Antoine Galey, Oon ne sauvera pas le monde ce soir :</h3> <p><iframe frameborder="0" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/--u8PuYE6c4" width="560"></iframe></p>

Après le succès du titre « Time For A change » qui a agité les ondes en 2014 (Virgin Radio, M6, W9), avant d’être repris dans leurs spots publicitaires par de nombreuses marques, la pop synthétique d’ELEPHANZ a fait son grand retour avec pour figure de proue: « Blowing Like A Storm », leur nouveau Single qui a lancé le nouvel album du duo et lui a permis de retrouver son vaste public et de retrouver la scène. Aujourd'hui, on découvre Maryland, titre léché et addictif avec des paroles en français, la présence d'Eugénie, et un joli clip de plage. <h3>A voir, le clip de Maryland de Elephanz feat Eugénie : </h3> <iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/Xtv47GLtf8A" frameborder="0" allow="autoplay; encrypted-media" allowfullscreen></iframe>

<p>Le songwriter canadien Justin Nozuka s&#39;offre un beau retour le 18 mai avec Run To Waters, album essentiellement acoustique qui frappe par son intensit&eacute; et son d&eacute;pouillement, avec en extrait Laury, chanson d&#39;amour &agrave; sa petite amie.</p> <p>Entre soul, pop, et RnB, Justin Nozuka bouleverse les genres avec sa voix douce et magn&eacute;tique et son habilit&eacute; &agrave; sortir les tubes imparables, &agrave; l&rsquo;image d&rsquo;After Tonight, l&#39;un de ses plus grands hits. Inspir&eacute; par des artistes comme Neil Young, Simon &amp; Garfunkel, Justin Nozuka reste aussi marqu&eacute; par des artistes comme Lauryn Hill, et Marvin Gaye qu&rsquo;il a beaucoup &eacute;cout&eacute;s.</p> <p>Run To Waters a &eacute;t&eacute; enregistr&eacute; &agrave; Toronto, au Canada et au Devon, en Angleterre par le producteur Chris Bond (Ben Howard).</p> <h3>Voici en extrait le titre Laury de Justin Nozuka :</h3> <p><iframe frameborder="0" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/Y7EJU4yimEw" width="560"></iframe></p>