Suivant Etienne Daho dévoile un troisième extrait de son dernier album « Blitz »
Precedent Samy Thiébault de retour avec l'album de jazz Caribbean Stories

Agenda

<p>Nous avons &eacute;t&eacute; invit&eacute;s par l&#39;&eacute;quipe de What&#39;s Up &agrave; proposer la toute premi&egrave;re playlist du site, voici nos 15 morceaux et les raisons de notre choix.</p> <p>&nbsp;</p> <p><u>MARGAUX :</u></p> <p><strong>Glamour Of The Kill - Feeling Alive</strong><br /> Une belle d&eacute;couverte de l&#39;ann&eacute;e 2014, un groupe tr&egrave;s bon en live que nous aurons le plaisir d&#39;accueillir le 9 mars 2015 au Batofar.</p> <p><strong>Pvris - St. Patrick</strong><br /> &quot;White Noise&quot; de Pvris a sa place dans mon top 5 des meilleurs albums de 2014, c&#39;est donc naturellement qu&#39;un de leurs morceaux figure dans cette playlist !</p> <p><strong>Heartist - Where Did I Go Wrong?</strong><br /> Un &eacute;norme coup de coeur de 2013 avec un premier EP 7-titres sur lequel aucun morceau n&#39;est &agrave; jeter. Recommand&eacute; pour les amateurs de post-hardcore/rock !</p> <p><strong>Behind The Tales - Yellow Gate</strong><br /> Une touche fran&ccedil;aise avec les picards de Behind The Tales qui &eacute;voluent dans un univers travaill&eacute; autant visuellement que dans leurs paroles, qui se r&eacute;approprie les histoires de contes pour les adapter de fa&ccedil;on moderne.</p> <p>&nbsp;</p> <p><u>L&Eacute;O :</u></p> <p><strong>Pvris - My House</strong><br /> C&#39;est mon coup de coeur 2014.</p> <p><strong>Monuments - I, The Creator</strong><br /> Un album mature et beaucoup plus travaill&eacute; que le pr&eacute;c&eacute;dent.</p> <p><strong>Tonight Alive - The Edge</strong><br /> C&#39;est le meilleur groupe du monde, c&#39;est tout !</p> <p>&nbsp;</p> <p><u>BRIAN :</u></p> <p><strong>Empress AD - Delve Into The Retrospect</strong><br /> Les fans de Thrice dont le coeur a &eacute;t&eacute; bris&eacute; par leur split seront heureux d&#39;apprendre que la rel&egrave;ve est assur&eacute;e par les angalis d&#39;Empress AD.</p> <p><strong>Frameworks - Loom</strong><br /> Les Floridiens de Frameworks m&eacute;langent brillamment le soleil de leur &Eacute;tat avec un post-hardcore satur&eacute; et exp&eacute;ditif.</p> <p><strong>Doe - Julia Survived</strong><br /> Un gropue &agrave; suivre de pr&egrave;s, issu de la sc&egrave;ne indie londonienne au son simple et rafra&icirc;chissant.</p> <p><strong>Dead Obies - Montreal $ud</strong><br /> Grosse r&eacute;v&eacute;lation rap de l&#39;ann&eacute;e, les Dead Obies sont d&eacute;j&agrave; cultes dans les contr&eacute;es qu&eacute;b&eacute;coises, ouvrant notamment pour le l&eacute;gendaire Wu Tang Clan, et aussi puissants&nbsp;en live qu&#39;en studio.</p> <p>&nbsp;</p> <p><u>MATHILDE :</u></p> <p><strong>A Day To Remember - All I Want</strong><br /> A Day To Remember est un groupe qui m&rsquo;a marqu&eacute; ces deux derni&egrave;res ann&eacute;es. Ce genre de groupe qu&rsquo;on &eacute;coute en boucle sans se lasser, qui nous fait sourire &agrave; travers une m&eacute;lodie et un chant bien plac&eacute;. Je me retrouve &agrave; travers leurs mots et &agrave; travers cette chanson qui pousse &agrave; l&rsquo;espoir et &agrave; ne jamais l&acirc;cher prise peu importe le jugement des autres. Comme ils le disent : &laquo; live your life for yourself &raquo;.</p> <p><strong>Wolves At The Gate&nbsp;- Slaves</strong><br /> Un groupe trop peu connu au vue de leur talent et de leur musique dynamique. Qu&#39;une h&acirc;te :&nbsp;qu&#39;ils&nbsp;programment une tourn&eacute;e et passent par la France.</p> <p><strong>Beartooth - Beaten In Lips</strong><br /> Beartooth est un groupe que j&rsquo;ai d&eacute;couvert r&eacute;cemment, il y a quelque mois, et ce fut une tr&egrave;s bonne surprise de tomber sur cette nouvelle formation.</p>

<p>La formation de posthardcore parisienne Tahoe a d&eacute;voil&eacute; &quot;Incomplete&quot; le 21 d&eacute;cembre 2014.</p> <p>Premier titre&nbsp;extrait de son EP : &quot;Wonders&quot;.&nbsp;EP pr&eacute;vu pour le 12 f&eacute;vrier 2015.</p> <p>&nbsp;</p> <p><iframe frameborder="0" scrolling="no" src="http://www.youtube.com/embed/mr3KzLMnfXs"></iframe></p>

<p><em>Retrouvez dans ses colonnes Danko Jones, Colours In The Street, Parlor Snakes, ALB, Las Aves, Optical Faze, Pendentif, Antigone Project, Toshes, The Psychotic Monks, Amber Lines, The Airplane et bien d&#39;autres, ainsi qu&#39;un dossier sur les groupes qu&#39;il ne fallait pas rater en 2014 !</em></p> <p><iframe align="middle" frameborder="0" height="1000" scrolling="no" src="http://e.issuu.com/embed.html#6860544/10791829" width="1000"></iframe></p>

<h2 style="font-style:italic; text-align:justify">Le groupe parisien Our Theory vient tout juste d&#39;agrandir son line-up avec un nouveau screamer, Alex, et ce un peu plus d&#39;un an apr&egrave;s la sortie de leur premier album...la sortie d&#39;un nouvel EP ou album se fait sentir, du coup on est all&eacute; &agrave; leur rencontre afin d&#39;en savoir un peu plus sur leur aventure !</h2> <p style="text-align:justify">&nbsp;</p> <h2 style="text-align:justify">Plus d&rsquo;un an s&rsquo;est &eacute;coul&eacute; depuis la sortie de votre premier album &laquo;&nbsp;Collapse&nbsp;&raquo;, avec un peu de recul, quels sont les meilleurs souvenirs que vous gardez en t&ecirc;te&nbsp;?</h2> <p style="text-align:justify"><strong>Yoann (bassiste)</strong>&nbsp;<strong>:</strong> &laquo;&nbsp;C&rsquo;est assez subjectif comme question, mais &eacute;videmment depuis qu&rsquo;on a eu la sortie du premier album on garde pas mal de souvenirs, principalement en tourn&eacute;e. On garde tous en t&ecirc;te les moments assez intimistes avec les gars de &nbsp;Memphis May fire &agrave; trainer toute la nuit avec eux dans le van par -10&deg;C. La date avec The Used &eacute;tait &eacute;galement du pur plaisir. En fait, sans faire de z&egrave;le, tous les concerts ont leurs bons moments, que ce soit sur sc&egrave;ne, avant ou apr&egrave;s le show, tout est une question d&rsquo;&eacute;tat d&rsquo;esprit.&nbsp; Mais pas besoin de partager l&rsquo;affiche avec des groupes de renomm&eacute;e internationale pour passer de bons moments, on adore jouer (et faire la f&ecirc;te), par exemple &agrave; Caen derni&egrave;rement avec nos potes de Crown Cardinals o&ugrave; on a pass&eacute; une soir&eacute;e assez scandaleuse <em>(rires)</em>.&nbsp;&raquo;</p> <p style="text-align:justify">&nbsp;</p> <h2 style="text-align:justify">Il y a peu Alex est venu s&rsquo;ajouter &agrave; votre line-up, quelles sont les raisons qui vous ont pouss&eacute;s &agrave; recruter un membre suppl&eacute;mentaire ?</h2> <p style="text-align:justify"><strong>Yoann</strong>&nbsp;<strong>:</strong> &laquo;&nbsp;Effectivement l&rsquo;arriv&eacute;e d&rsquo;Alex a beaucoup fait bouger les choses. C&rsquo;est arriv&eacute; comme &ccedil;a, sans que l&rsquo;on cherche&nbsp;vraiment. On avait d&eacute;j&agrave; commenc&eacute; &agrave; prendre un virage musical au sein d&rsquo;OT, bien plus franc, plus &eacute;nerv&eacute; et surtout avec bien plus de scream.</p> <p style="text-align:justify">Bastien est tomb&eacute; par hasard sur une reprise de Woe, Is Me post&eacute;e par Alex sur YouTube, il nous l&rsquo;a fait &eacute;couter et devant ce talent, on s&rsquo;est mis &agrave; en discuter s&eacute;rieusement. On a pris la d&eacute;cision tous ensemble de le prendre dans le groupe (et sous notre aile) <em>(rires)</em> car que ce qu&rsquo;il manquait &agrave; OT, c&rsquo;&eacute;tait lui.&nbsp;&raquo;<br /> <br /> &nbsp;</p> <h2 style="text-align:justify">Alex, ton premier show au sein du groupe n&rsquo;&eacute;tait ailleurs qu&rsquo;au Damage Festival. Comment as-tu v&eacute;cu cette nouvelle exp&eacute;rience&nbsp;?</h2> <p style="text-align:justify"><strong>Alex (chanteur)</strong>&nbsp;<strong>:</strong> &laquo;&nbsp;J&rsquo;avais d&eacute;j&agrave; eu quelques petits projets musicaux avant d&rsquo;int&eacute;grer Our Theory, mais jamais je n&rsquo;aurai imagin&eacute;, surtout pour un premier concert, partager la sc&egrave;ne avec autant d&rsquo;artistes m&rsquo;ayant influenc&eacute; dans ce que je fais aujourd&rsquo;hui. Le public m&rsquo;a accueilli &agrave; bras ouverts en tant que nouveau membre du groupe et je me suis tout de suite senti chez moi, je remercie donc chaque personne pr&eacute;sente.<br /> <br /> Depuis cette date qui m&rsquo;a r&eacute;ellement permis de faire mes marques, on &eacute;volue &agrave; chaque concert en coh&eacute;sion et en complicit&eacute;, et je me cr&eacute;e une nouvelle famille compos&eacute;e uniquement de grands fr&egrave;res&nbsp;&raquo;<br /> &nbsp;</p> <h2 style="text-align:justify">Un peu de bizutage ne fait pas de mal, pour te d&eacute;crire Alex, je te propose de faire un portrait chinois&nbsp;!</h2> <ul> <li style="text-align:justify"><strong>Si tu devais </strong><strong>&ecirc;</strong><strong>tre une ville antique ?</strong> Rome, car il faut croire que les gars du groupe &eacute;taient destin&eacute;s &agrave; me croiser sur leur route.</li> </ul> <ul> <li style="text-align:justify"><strong>Si tu devais un personnage historique</strong>&nbsp;<strong>? </strong>Platon, je vois clair dans le jeu des autres mais je devrais apprendre &agrave; me taire.</li> </ul> <ul> <li style="text-align:justify"><strong>Si tu devais </strong><strong>&ecirc;</strong><strong>tre un film</strong>&nbsp;<strong>? </strong>Limitless, j&rsquo;ai vraiment du mal &agrave; me fixer des limites, ce qui est &agrave; la fois un avantage et un inconv&eacute;nient je dirais.</li> </ul> <ul> <li style="text-align:justify"><strong>Si tu devais </strong><strong>&ecirc;</strong><strong>tre un l</strong><strong>&eacute;</strong><strong>gume</strong>&nbsp;<strong>? </strong>Une asperge, grande et maigre. <em>(rires)</em></li> </ul> <ul> <li style="text-align:justify"><strong>Si tu devais </strong><strong>&ecirc;</strong><strong>tre une top-mod</strong><strong>&egrave;</strong><strong>le</strong>&nbsp;<strong>?</strong> Emily Ratajkowski, aucun commentaire n&rsquo;est n&eacute;cessaire.</li> </ul> <p style="text-align:justify">&nbsp;</p> <h2 style="text-align:justify">Il para&icirc;t qu&rsquo;un nouvel EP devrait voir le jour en 2015&nbsp;! De quoi avez-vous souhait&eacute; parler &agrave; travers ce nouveau projet&nbsp;?</h2> <p style="text-align:justify"><strong>Alex</strong>&nbsp;<strong>:</strong> &laquo;&nbsp;Beaucoup de sujets s&rsquo;entrecroisent mais le th&egrave;me le plus pr&eacute;sent est celui du renouveau, on part sur quelque chose qui ne ressemble &agrave; rien de ce qu&rsquo;on a pu a pu faire auparavant. Ce sera un EP riche d&rsquo;influences diverses, plusieurs univers se m&eacute;langent mais chaque morceau a sa propre identit&eacute;. J&rsquo;essaie d&rsquo;alterner un maximum de techniques vocales diff&eacute;rentes dans cet enregistrement pour que le public ait une vue d&rsquo;ensemble sur ce que je peux apporter au groupe mais aussi pour coller &agrave; l&rsquo;ambiance de chaque titre.&nbsp;&raquo;</p> <p style="text-align:justify">&nbsp;</p> <h2 style="text-align:justify">Comment s&rsquo;appelle-t-il ?</h2> <p style="text-align:justify"><strong>Alex</strong>&nbsp;<strong>:</strong> &laquo;&nbsp;On a d&eacute;cid&eacute; de l&rsquo;intituler &laquo;&nbsp;Renaissance&nbsp;&raquo;, car Our Theory s&rsquo;appr&ecirc;te &agrave; prendre un tournant radical, l&rsquo;essence m&ecirc;me du groupe a &eacute;volu&eacute;, nouveau line-up, nouveau style musical, tout les &eacute;l&eacute;ments sont r&eacute;unis pour insuffler une deuxi&egrave;me vie au projet. Renaissance est un mot fran&ccedil;ais ainsi qu&rsquo;une des p&eacute;riodes historiques les plus ancr&eacute;es dans notre pays, preuve de notre volont&eacute; d&rsquo;exporter nos origines &agrave; travers cet EP. &raquo;<br /> &nbsp;</p> <h2 style="text-align:justify">Allez, la question du chef&nbsp;: &agrave; vous de choisir le prochain groupe fran&ccedil;ais que nous allons devoir interviewer. Qui souhaitez-vous soutenir&nbsp;?</h2> <p style="text-align:justify"><strong>Alex</strong>&nbsp;<strong>:</strong> &laquo;&nbsp;Behind The Tales, ils ont sorti leur premier EP r&eacute;cemment et m&eacute;ritent vraiment beaucoup d&rsquo;attention&nbsp;&raquo;</p> <p style="text-align:justify">&nbsp;</p> <p style="text-align:justify">En attendant la sortie de &quot;Renaissance&quot;, voici leur dernier clip :</p> <p style="text-align:justify"><iframe frameborder="0" scrolling="no" src="http://www.youtube.com/embed/N9f8d5qB2nY"></iframe></p>

<p style="text-align:justify"><em><span style="font-size:14px">En France, des festivals, il y en a beaucoup et ce pour tous les go&ucirc;ts. Mais des festivals de rock alternatif proposant une affiche m&eacute;langeant la jeune sc&egrave;ne m&eacute;talcore avec la sc&egrave;ne djent, fran&ccedil;aise comme internationale, le Damage Festival est le seul ! Organiser un tel &eacute;v&egrave;nement est un bon challenge &eacute;tant donn&eacute; la sc&egrave;ne et le public cible dans un pays o&ugrave;, bien que les m&oelig;urs &eacute;voluent, d&eacute;placer les foules pour ce type de manifestation n&rsquo;est pas donn&eacute; &agrave; tout le monde.</span></em></p> <p style="text-align:justify"><em><span style="font-size:14px">Ce festival, organis&eacute; par Only Talent Productions, nous avait fait une tr&egrave;s bonne impression lors de sa premi&egrave;re &eacute;dition en 2012 au Trabendo avec une affiche qui, je ne trouve pas meilleure expression, envoyait du bois&nbsp;: While She Sleeps, Crossfaith, Architects, There For Tomorrow, Betraying The Martyrs ou encore Bury Tomorrow. Pour cette seconde &eacute;dition, la production a d&eacute;cid&eacute; de monter d&rsquo;un cran&nbsp;: une salle plus grande (Trabendo 700 personnes contre 1200 au Cabaret sauvage) et 2 jours de festivals.</span></em></p> <h2 style="text-align:justify"><span style="font-size:14px">C&rsquo;est donc au Cabaret Sauvage que nous nous rendons en ce samedi 25 octobre, situ&eacute; &agrave; La Villette derri&egrave;re le Z&eacute;nith<em>.</em></span></h2> <p>&nbsp;</p> <h2><em>Day 1</em></h2> <p style="text-align:justify"><span style="font-size:14px">16h00 - Our Theory</span></p> <p style="text-align:justify"><span style="font-size:14px">C&rsquo;est au groupe parisien Our Theory d&rsquo;ouvrir le bal. Surprise au d&eacute;marrage, un nouveau chanteur vient s&rsquo;ajouter au line-up initial. D&egrave;s la premi&egrave;re chanson, on d&eacute;couvre un groupe m&eacute;talcore qui a, gr&acirc;ce &agrave; cette nouveaut&eacute;, plus d&rsquo;ampleur et propose un set plus agressif qu&rsquo;ils ne l&rsquo;ont fait jusqu&rsquo;&agrave; pr&eacute;sent. Le groupe propose &eacute;galement un nouveau titre &laquo;&nbsp;Unbreakable&nbsp;&raquo;, plus &eacute;lectro (on ressent clairement les influences &agrave; la Issues) mais &eacute;galement plus rentre dedans. Le public appr&eacute;cie et est plut&ocirc;t nombreux pour un lancement de festival &agrave; 16&nbsp;! Qu&rsquo;on aime ou non le groupe depuis sa cr&eacute;ation, c&rsquo;est le moment de les surveiller, entre leur nouveau screamer et leurs nouveaux titres, le groupe a clairement d&eacute;cid&eacute; de prendre un virage.</span></p> <p style="text-align:justify"><img alt="" src="https://40.media.tumblr.com/4213fbad5ad882e2ec0c22f2bcdf0f3d/tumblr_ni8liqUiuH1u6u1jio8_1280.jpg" /></p> <p style="text-align:justify"><br /> <span style="font-size:14px">16h40 - New Years Day</span></p> <p style="text-align:justify"><span style="font-size:14px">Changement de d&eacute;cor avec l&rsquo;arriv&eacute;e de New Years Day. Changement radical, surtout niveau look, un bon parisien aurait dit &laquo;&nbsp;Oh mec, il y a Jeanne Mas sur sc&egrave;ne&nbsp;!&nbsp;&raquo;. Tr&ecirc;ve de plaisanteries, le groupe d&eacute;livre quand m&ecirc;me une bonne prestation, simple et efficace, de quoi faire plaisir aux quelques fans pr&eacute;sents (la salle &eacute;tait bien remplie mais il faut l&rsquo;avouer, les gens attendaient principalement les t&ecirc;tes d&rsquo;affiche).</span></p> <p style="text-align:justify"><br /> <span style="font-size:14px">17h20 - Silent Screams</span></p> <p style="text-align:justify"><span style="font-size:14px">On rechange de d&eacute;cor avec l&rsquo;arriv&eacute;e des britanniques de Silent Scream. On se rapproche d&eacute;j&agrave; beaucoup plus du style global de la journ&eacute;e. Le groupe livre une prestation un peu plus muscl&eacute;e bien men&eacute;e par leur frontman Joel Heywood mais pas toujours bien carr&eacute;e.</span></p> <p style="text-align:justify"><br /> <span style="font-size:14px">18h00 - The Charm The Fury</span></p> <p style="text-align:justify"><span style="font-size:14px">Les femmes qui screament ne sont pas nombreuses dans cet univers plut&ocirc;t fait de testost&eacute;rone&nbsp;! En France nous avons Eths, par exemple, qui a r&eacute;ussi &agrave; s&rsquo;imposer dans le style et donc &agrave; Amsterdam on a The Charm, The Fury. Autant vous dire que le groupe porte bien son nom, malgr&eacute; le charme de la chanteuse on ne peut pas dire que le set soit de tout repos. Dans la salle la tension commence &agrave; monter, le groupe a bien su chauffer la salle. L&rsquo;ambiance est pr&ecirc;te &agrave; monter crescendo avec les groupes qui suivront.</span></p> <p style="text-align:justify"><img alt="" src="https://40.media.tumblr.com/b877a975e459053833b731984a6d7dc0/tumblr_ni8liqUiuH1u6u1jio10_1280.jpg" /></p> <p style="text-align:justify"><br /> <span style="font-size:14px">18h45 - Glamour Of The Kill</span></p> <p style="text-align:justify"><span style="font-size:14px">Le groupe pas mal attendu par sa fanbase fran&ccedil;aise, plut&ocirc;t nombreuse, monte sur sc&egrave;ne. On sort les gros riffs &agrave; l&rsquo;ancienne, une rythmique soutenu dynamisant la fosse et des textes repris &agrave; plusieurs reprises par le public. La fosse devient bien plus active, la tension monte d&rsquo;un cran, on verra m&ecirc;me un wall of death se former dans la salle. Les titres de leur dernier EP &laquo;&nbsp;After Hours&nbsp;&raquo; remporteront un vif succ&egrave;s&nbsp;aupr&egrave;s du jeune public majoritairement present ce soir.</span></p> <p style="text-align:justify"><br /> <span style="font-size:14px">19h30 - Hopes Die Last</span></p> <p style="text-align:justify"><span style="font-size:14px">Alors l&agrave;, le groupe qui va arriver, je les attendais au tournant. Les italiens d&rsquo;Hopes Die Last, les Peter Doherty du &eacute;mocore, ou plut&ocirc;t les rois de l&rsquo;annulation de date. Pour diverses raisons, ils ont annul&eacute; bon nombre de dates et ont r&eacute;ussi &agrave; se f&acirc;cher avec pas mal de productions fran&ccedil;aises. Ce n&rsquo;est donc pas tous les jours qu&rsquo;on peut dire &laquo;&nbsp;j&rsquo;ai vu Hopes Die Last en live&nbsp;&raquo;. J&rsquo;&eacute;tais donc surpris de leur visite et attendait, tout de m&ecirc;me, avec impatience de voir ce qu&rsquo;ils valaient en live.</span></p> <p style="text-align:justify"><span style="font-size:14px">Le groupe s&rsquo;installe donc, en retard, sur sc&egrave;ne et encha&icirc;ne avec une belle &eacute;nergie un set de&hellip;4 chansons comprenant leur dernier album Wolfpack et Trust No One&hellip;Difficile de juger une prestation si courte. Les titres &eacute;taient plut&ocirc;t carr&eacute;s, suffisamment connus du public pour &ecirc;tre repris par la foule et assez &eacute;nergiques pour maintenir l&rsquo;ambiance. Mais sans plus.</span></p> <p style="text-align:justify"><span style="font-size:14px">Daniele Tofani, le chanteur &eacute;tait en fait en b&eacute;quilles &agrave; sa sortie de sc&egrave;ne&hellip;ce qui expliquera certainement ce set.</span></p> <p style="text-align:justify"><span style="font-size:14px">Dommage, je ne serai malheureusement toujours pas convaincu par leur attitude en live. J&rsquo;esp&egrave;re quand m&ecirc;me pouvoir les voir un jour dans de meilleures conditions.</span></p> <p style="text-align:justify"><img alt="" src="https://40.media.tumblr.com/20ee167b2ba4efd9d63e7a17d711f842/tumblr_ni8liqUiuH1u6u1jio6_1280.jpg" /></p> <p style="text-align:justify"><span style="font-size:14px">20h00 - Our Last Night</span></p> <p style="text-align:justify"><span style="font-size:14px">L&agrave;, on ne plaisante plus, arrive sur sc&egrave;ne, LE groupe tant attendu de la soir&eacute;e : Our Last Night. Le quatuor de chez Epitaphe a vu sa carri&egrave;re d&eacute;coller il y a quelques ann&eacute;es par leurs covers tr&egrave;s efficaces d&rsquo;Ad&egrave;le, Imagine Dragons, Katy Perry, Miley Cyrus ou encore Maroon 5. A vrai dire, bien que leurs EP et albums soient tr&egrave;s bien r&eacute;alis&eacute;s, leurs covers prennent le dessus sur leurs compositions. Le groupe d&eacute;marre donc sur les chapeaux de roues, pr&eacute;sente un set bien rod&eacute;, tr&egrave;s &eacute;nergique, Tr&eacute;vor g&egrave;re comme il se doit l&rsquo;attention du public, jusqu&rsquo;&agrave; aller &laquo;&nbsp;sur&nbsp;&raquo; la fosse le faire chanter. En terme de performance, le groupe est carr&eacute;, chaque membre ma&icirc;trise son poste, une claque. Les gars d&rsquo;Our Last Night en profiteront pour jouer leurs covers d&rsquo;Adele &laquo;&nbsp;Skyfall&nbsp;&raquo; et de Katy Perry &laquo;&nbsp;Dark Horse&nbsp;&raquo; qui seront, vous vous en douterez, repris en c&oelig;ur par le public.</span></p> <p style="text-align:justify"><span style="font-size:14px">Le set se termine, pas calmement du tout, une tr&egrave;s bonne prestation au point o&ugrave; on en redemande&nbsp;!</span></p> <p style="text-align:justify"><img alt="" src="https://41.media.tumblr.com/f54b53a4581b503d5be530e6d934f3c3/tumblr_ni8liqUiuH1u6u1jio9_1280.jpg" /></p> <p style="text-align:justify"><br /> <span style="font-size:14px">21h35 - Escape The Fate</span></p> <p style="text-align:justify"><span style="font-size:14px">C&rsquo;est donc au tour d&rsquo;Escape The Fate de clore la journ&eacute;e. Le groupe va encha&icirc;ner avec une simplicit&eacute; et une &eacute;nergie d&eacute;tonante leurs tubes. L&rsquo;ambiance est &agrave; son paroxysme, la salle est pleine. Le groupe va servir pendant pr&egrave;s d&rsquo;une heure ses fans de la premi&egrave;re &agrave; la derni&egrave;re heure en proposant des titres de Ungrateful mais aussi de This War is Ours. La fosse saute dans tous les sens, reprenant toutes les chansons sans louper une seule parole. On n&rsquo;&eacute;chappera pas aux magnifiques &laquo;&nbsp;Vive Mabbitt&nbsp;&raquo; (le chanteur se nommant Craig Mabbitt), au d&eacute;tail pr&egrave;s qu&rsquo;il r&eacute;pondra calmement qu&rsquo;il conna&icirc;t d&eacute;j&agrave; la blague ! Le set continue dans la joie, la bonne humeur et surtout la guerre.</span></p> <p style="text-align:justify"><span style="font-size:14px">Pour ceux qui ne connaissent pas, Escape the Fate &ccedil;a envoie du riff, rappelant pas mal de &nbsp;clich&eacute;s du hard rock, que &ccedil;a soit niveau vestimentaire que dans les compositions, avec un ing&eacute;nieux m&eacute;lange de m&eacute;lodies actuelles en terme de chant entre &eacute;mo et pop.</span></p> <p style="text-align:justify"><span style="font-size:14px">Le groupe conclu donc cette journ&eacute;e par This War is Ours qui calmera le public.</span></p> <p style="text-align:justify"><img alt="" src="https://41.media.tumblr.com/50e2d6530c4b71ceecfcd965d75f2e78/tumblr_ni8liqUiuH1u6u1jio4_1280.jpg" /></p> <p style="text-align:justify"><span style="font-size:14px">C&rsquo;est ainsi que se termine la premi&egrave;re journ&eacute;e. Elle d&eacute;marra tranquillement puis s&rsquo;acc&eacute;l&egrave;rera au fur et &agrave; mesure des prestations. C&ocirc;t&eacute; organisation la machine &eacute;tait bien ficel&eacute;e&nbsp;: un espace merch pour tous les groupes avec un stand de d&eacute;dicaces, le grand espace fumeur en terrasse, le bar qui sert de tr&egrave;s bons sandwichs (c&rsquo;&eacute;tait l&rsquo;info de cette chronique, le bar du Cabaret Sauvage sert de tr&egrave;s bons sandwichs&nbsp;!), c&ocirc;t&eacute; backstage on avait m&ecirc;me le droit &agrave; une machine qui imprimait les photos en polaro&iuml;ds qu&rsquo;on prenait avec Instagram en ajoutant le #damagefestival. Ajout&eacute; au fait qu&rsquo;il n&rsquo;y a eu ni accident ni baston. L&rsquo;amb</span><span style="font-size:14px">iance g&eacute;n&eacute;rale est bien au rendez-vous&nbsp;!</span></p> <p style="text-align:justify">&nbsp;</p> <h1 style="text-align:justify"><em>Day 2</em></h1> <h2 style="text-align:justify"><span style="font-size:14px">Deuxi&egrave;me jour de festival, une affiche bien plus lourde et &ccedil;a se ressent dans le public puisqu&rsquo;on passe d&rsquo;une population jeune et majoritairement f&eacute;minine &agrave; une population jeune, mais pas que, et surtout barbue&nbsp;!</span></h2> <p style="text-align:justify"><br /> <span style="font-size:14px">15h00 &ndash; Novelists</span></p> <p style="text-align:justify"><span style="font-size:14px">C&rsquo;est donc un autre groupe de la sc&egrave;ne parisienne qui ouvre le bal en ce 2e jour : Novelists! Le jeune groupe qui a bien su se faire rep&eacute;rer sur le net propose un set m&eacute;talcore teint&eacute; de djent. Matteo alterne correctement chant clair et chant cri&eacute; pendant que le reste du groupe rempli son travail. Niveau composition c&rsquo;est bien ficel&eacute; mais niveau prestation le groupe manque encore de travail pour pouvoir proposer un set digne de ce nom.</span></p> <p style="text-align:justify"><br /> <span style="font-size:14px">15h35 - Tides From Nebula</span></p> <p style="text-align:justify"><span style="font-size:14px">La journ&eacute;e s&rsquo;annon&ccedil;ait d&eacute;di&eacute;e aux amateurs de m&eacute;tal progressif, ax&eacute; sur une instrumentale tr&egrave;s technique relevant plus de la d&eacute;monstration et de l&rsquo;exp&eacute;rimental ambiant que de la violence pure comme on pourrait le trouver dans le hardcore. C&rsquo;est donc Tides From Nebula qui d&eacute;marre ce spectacle avec leur set a&eacute;rien. A noter que le groupe est &agrave; 100% instrumental, pas de temps &agrave; perdre avec une voix, de toute fa&ccedil;on les chanteurs on s&rsquo;en fout (c&rsquo;est pas les bassistes dont on se fout d&rsquo;habitude&nbsp;?). Le groupe nous offre donc un set progressif et ambiant plut&ocirc;t agr&eacute;able. Mais du coup, le public est peu r&eacute;actif, peut-&ecirc;tre aurait-il pr&eacute;f&eacute;r&eacute; un set avec un peu plus de punch, seuls les puristes ont pu r&eacute;ellement appr&eacute;cier leur performance.</span></p> <p style="text-align:justify"><br /> <span style="font-size:14px">16h10 &ndash; Circles</span></p> <p style="text-align:justify"><span style="font-size:14px">Place aux choses s&eacute;rieuses avec Circles, leur style et donc leur set &eacute;tant plus catchy, le chapiteau du Cabaret Sauvage commence enfin &agrave; trembler un peu&nbsp; sous les riffs ac&eacute;r&eacute;s des australiens.</span></p> <p style="text-align:justify"><br /> <span style="font-size:14px">16h45 - Devil Sold His Soul</span></p> <p style="text-align:justify"><span style="font-size:14px">On sort des rangs du progressif pour se tourner vers la sc&egrave;ne posthardcore avec Devil Sold His Soul. La facilit&eacute; qu&rsquo;a leur nouveau chanteur Paul Green (arriv&eacute; courant 2014) &agrave; passer d&rsquo;un chant bien cri&eacute; &agrave; une voix clean a&eacute;rienne est assez bluffante, d&rsquo;autant plus que le groupe d&eacute;livre une prestation bien carr&eacute;e. Bref, un set qui nous rend nostalgique mais qui pour le coup chauffe bien la salle pour ce qui va suivre&nbsp;!</span></p> <p style="text-align:justify"><br /> <span style="font-size:14px">17h25 - The Algorithm</span></p> <p style="text-align:justify"><span style="font-size:14px">C&rsquo;est au tour du groupe fran&ccedil;ais, originaire de Perpignan pour &ecirc;tre plus pr&eacute;cis, de venir se d&eacute;fouler sur sc&egrave;ne. Leur style m&eacute;langeant du djent, de l&rsquo;&eacute;lectro, du mathcore, des sons 8 bits, sans chant, en simple duo batterie/pad ou batterie/guitare selon les compos&hellip;fournit une &eacute;nergie assez unique en son genre qui pla&icirc;t aux fans venus sp&eacute;cialement pour ce genre de prestation. Le public est r&eacute;actif, appr&eacute;cie le groupe et &ccedil;a se sent&nbsp;! Il faut dire que le groupe ne se produit pas souvent dans la capital donc, ce n&rsquo;est pas &eacute;tonnant de voir son public autant r&eacute;actif et dansant.</span></p> <p style="text-align:justify"><br /> <span style="font-size:14px">18h05 - Monuments</span></p> <p style="text-align:justify"><span style="font-size:14px">La grosse claque de la journ&eacute;e pour ma part. La pr&eacute;c&eacute;dente &eacute;dition m&rsquo;avait fait d&eacute;couvrir l&rsquo;&eacute;norme puissance de Crossfaith et bien pour cette &eacute;dition ce sera Monuments. Lourdeur&nbsp;: OK, Baffes&nbsp;: OK, Rythmique bien plus que carr&eacute;e&nbsp;: OK, composition puissante&nbsp;: OK&hellip;Le groupe pr&eacute;sente un set riche et complet, bien ma&icirc;tris&eacute; laissant sans voix chaque personne pr&eacute;sente. Pour ceux qui ne connaissent pas le djent ou n&rsquo;aiment pas encore &ccedil;a, je conseille vivement d&rsquo;aller &eacute;couter Monuments. Le groupe propose un m&eacute;tal progressif teint&eacute; de diverses influences bien &eacute;clectiques faisant de lui une passerelle id&eacute;ale pour d&eacute;couvrir plus en profondeur le style djent.</span></p> <p style="text-align:justify"><img alt="" src="https://40.media.tumblr.com/0c7870d7ec32e4d05fc8ca831bf8e069/tumblr_ni8liqUiuH1u6u1jio7_1280.jpg" /></p> <p style="text-align:justify"><br /> <span style="font-size:14px">18h55 - After The Burial</span></p> <p style="text-align:justify"><span style="font-size:14px">Quand je vous disais que Monuments &eacute;tait une passerelle parfaite pour pouvoir appr&eacute;cier des groups bien plus types djent et bien je peux vous dire que c&rsquo;&eacute;tait une bonne id&eacute;e de la part des tourneurs et des organisateurs de les mettre avant After The Burial. &laquo;&nbsp;Lourd&nbsp;&raquo;, je ne peux donner de meilleur adjectif &agrave; leur prestation, tant la rythmique est ma&icirc;tris&eacute;e et les riffs bien tranchants &agrave; souhaits. Le chanteur alterne merveilleusement bien chant cri&eacute; et chant plus guttural. Le public est bien chaud comme il faut.</span></p> <p style="text-align:justify"><img alt="" src="https://40.media.tumblr.com/e958d4d5ab86004470208bfa40b6eb08/tumblr_ni8liqUiuH1u6u1jio5_1280.jpg" /></p> <p style="text-align:justify"><br /> <span style="font-size:14px">19h50 &ndash; Tesseract</span></p> <p style="text-align:justify"><span style="font-size:14px">C&rsquo;est parti pour le trio de t&ecirc;te de cette 2<sup>e</sup> et derni&egrave;re journ&eacute;e de festival avec Tesseract. Il s&rsquo;agissait pour moi de la meilleure formation progressive de cette journ&eacute;e. Le groupe nous a livr&eacute; sur un plateau d&rsquo;argent une ambiance apais&eacute;e mais puissante, nous retournant les tripes. Une musicalit&eacute; tr&egrave;s m&eacute;lodieuse, une sensibilit&eacute; prenante et une force d&eacute;stabilisante.</span></p> <p style="text-align:justify"><span style="font-size:14px">Fid&egrave;le &agrave; sa r&eacute;putation, le groupe aura su satisfaire ses fans.</span></p> <p style="text-align:justify"><br /> <span style="font-size:14px">20h55 - Animal As Leaders</span></p> <p style="text-align:justify"><span style="font-size:14px">La le&ccedil;on du soir. En fait, Animal As Leaders, c&rsquo;est le genre de groupe qui, si tu es musicien, te donne l&rsquo;impression d&rsquo;&ecirc;tre qu&rsquo;une me**e. D&eacute;sol&eacute; pour l&rsquo;expression, mais je suis s&ucirc;r et certain que parmi les 2-3 qui vont me lire (si j&rsquo;arrive &agrave; ce chiffre ce sera d&eacute;j&agrave; &eacute;norme vu le roman), vous comprendrez ce que je veux dire car&hellip;vous aussi vous avez tout donn&eacute; pour faire de la guitare et quand bien m&ecirc;me tous vos potes et fans sur les r&eacute;seaux sociaux vous disent &laquo;&nbsp;ouah c&rsquo;est g&eacute;nial ce que tu fais&nbsp;&raquo;&hellip;bah &agrave; c&ocirc;t&eacute; d&rsquo;Animal As Leader &ccedil;a reste de la me**e&nbsp;!</span></p> <p style="text-align:justify"><span style="font-size:14px">Animal As Leaders aura donc &eacute;t&eacute;, ce soir, la prestation la plus virulente envers les musiciens amateurs et semi-professionnels voir m&ecirc;me quelques professionnels. Le public s&rsquo;impatiente, le public les r&eacute;clame avant m&ecirc;me leur mont&eacute;e sur sc&egrave;ne et puis, bim, d&egrave;s le d&eacute;but du set le groupe encha&icirc;ne avec une facilit&eacute; d&eacute;concertante sweep, double-p&eacute;dale&hellip;et j&rsquo;en passe et des meilleures. Les compos sont magnifiques, AAL fait partie de ces groupes internationaux qui savent te cr&eacute;er une ambiance atmosph&eacute;rique unique avec des guitares 8 cordes, c&rsquo;est vraiment surprenant et agr&eacute;able &agrave; voir et &eacute;couter.</span></p> <p style="text-align:justify"><span style="font-size:14px">A d&eacute;couvrir absolument&nbsp;en CD et en live !</span></p> <p style="text-align:justify"><img alt="" src="https://40.media.tumblr.com/afc1d208f6462690d783cbfc5fe184d3/tumblr_ni8liqUiuH1u6u1jio2_1280.jpg" /></p> <p style="text-align:justify"><br /> <span style="font-size:14px">22h00 - Textures</span></p> <p style="text-align:justify"><span style="font-size:14px">Il est donc tant de nous achever avec Textures. La formation parcourant les routes pour f&ecirc;ter ses 10 ans de carri&egrave;re, le groupe a d&eacute;cid&eacute; de faire un d&eacute;tour par notre ch&egrave;re capitale. Le groupe conclu parfaitement le final progressif de cette journ&eacute;e avec son chant a&eacute;rien et ses rythmiques saccad&eacute;es.</span></p> <p style="text-align:justify">&nbsp;</p> <p style="text-align:justify"><em><span style="font-size:14px">C&rsquo;est donc ainsi que se conclu cette 2<sup>e</sup> &eacute;dition du Damage Festival au Cabaret Sauvage. La 2<sup>e</sup> journ&eacute;e, qui se d&eacute;roula sous le signe de la barbe et de la bi&egrave;re &eacute;tait diff&eacute;rente mais tout autant int&eacute;ressante que la premi&egrave;re. L&rsquo;ambiance globale du festival &eacute;tait plus calme, plus sereine mais tout autant agr&eacute;able. Nous avons pu continuer &agrave; nous amuser avec l&rsquo;imprimante &agrave; photo Instagram, manger des supers sandwichs au bar et boire de la bi&egrave;re. L&rsquo;organisation aura &eacute;t&eacute; une seconde fois irr&eacute;prochable.</span></em></p> <p style="text-align:justify">&nbsp;</p> <p style="text-align:justify">&nbsp;</p> <p style="text-align:justify"><span style="font-size:14px">Merci &agrave; toute l&rsquo;&eacute;quipe d&rsquo;Only Talent Production, aux artistes et aux b&eacute;n&eacute;voles&nbsp;!</span></p> <p style="text-align:justify">&nbsp;</p> <p style="text-align:justify"><span style="font-size:14px">A l&rsquo;ann&eacute;e prochaine&nbsp;;)</span></p>

<p style="text-align: justify;"><strong><em>Il y a des artistes comme &ccedil;a que vous croisez plus souvent en soir&eacute;e qu&#39;en live, faute de moyens, de structure, de culture, pour X raisons et puis le jour o&ugrave; vous avez la chance de les voir sur sc&egrave;ne ou d&#39;entendre leur album...et bien vous restez bouche b&eacute;e. Crown Cardinals est un groupe de m&eacute;talcore originaire de Caen qui fait parti de ces artistes qui ont un vrai univers sonore et visuel d&eacute;velopp&eacute; mais qui m&eacute;riteraient d&#39;&ecirc;tre beaucoup plus repr&eacute;sent&eacute;s que &ccedil;a sur la sc&egrave;ne fran&ccedil;aise. Un groupe &agrave; suivre !</em></strong></p> <p style="text-align: justify;">&nbsp;</p> <h2 style="text-align: justify;">Salut les gars, ca faisait longtemps ! Comment &ccedil;a va ?</h2> <p style="text-align: justify;">Yo, &ccedil;a faisait vraiment un bail en effet ! Je dirais qu&rsquo;on se porte plut&ocirc;t bien, on se remet tout juste des f&ecirc;tes pendant lesquelles on s&rsquo;accorde toujours une bonne pause, afin de revenir en force !</p> <h2 style="text-align: justify;"><br /> J&#39;ai vu que vous aviez jou&eacute; avec Our Theory et Nasty Toaster &agrave; Caen, votre fief, fin novembre. Comment s&#39;est pass&eacute; le show ?</h2> <p style="text-align: justify;">Oui exactement et on s&rsquo;est bien &eacute;clat&eacute;, jouer avec les mecs de Our Theory ou de Nasty Toaster c&rsquo;est toujours un plaisir pour nous. Ils savent jouer et savent vivre surtout !</p> <h2 style="text-align: justify;"><br /> Des exclues &agrave; balancer sur l&#39;after ?</h2> <p style="text-align: justify;">Hors de son contexte c&rsquo;est difficile de mettre des mots sur ce qu&rsquo;il s&rsquo;est pass&eacute;, il faut y &ecirc;tre pour comprendre (oui c&rsquo;est une invitation pour tous ceux qui nous lisent !). Tout ce que je peux dire, c&rsquo;est que cette fois ci personne n&rsquo;est mont&eacute; &agrave; un lampadaire et ne s&rsquo;est cass&eacute; quoi que ce soit&nbsp;ou ne s&rsquo;en est rendu compte que le lendemain matin dans le m&eacute;tro.</p> <h2 style="text-align: justify;"><br /> Vous avez sorti votre 1er album &quot;Devotion&quot; le 14 juin 2014, avec du recul, les retours ont-ils &eacute;t&eacute; &agrave; la hauteur de vos attentes ?</h2> <p style="text-align: justify;">Tout &agrave; fait, et on a eut d&rsquo;excellents retours de la part des fans du genre et aussi des autres, mais comme tu dois savoir on n&rsquo;est jamais enti&egrave;rement satisfait pour autant. Peut-&ecirc;tre que cette petite touche d&rsquo;originalit&eacute; que nous avions voulu ajouter&nbsp;a fini par effacer un peu l&rsquo;efficacit&eacute; qu&rsquo;on avait sur l&rsquo;EP. Cela &eacute;tant dit, nous pensons avoir r&eacute;alis&eacute; un album tr&egrave;s coh&eacute;rent et en ad&eacute;quation avec nos attentes !</p> <h2 style="text-align: justify;"><br /> De quel titre &ecirc;tes-vous le plus fier ? Racontez-moi un peu son histoire !</h2> <p style="text-align: justify;">Je pense que sans &eacute;quivoque le titre The Weight of Secrets en featuring avec Trevor Wentworth de Our Last Night restera l&rsquo;embl&egrave;me de cet album. Nous avons mis pourtant peu de temps &agrave; le composer, mais il paraissait comme une &eacute;vidence. Il raconte l&rsquo;histoire que beaucoup de gens connaissent ou ont connu, celui de porter un secret tellement lourd qu&rsquo;il devient un fardeau, m&ecirc;me si l&rsquo;on a un(e) ami(e) pr&eacute;sent qui vous soulage de ce poid ou de cette peine. Je ne peux pas citer de nom, mais ces paroles sont bel et bien tir&eacute;es d&rsquo;une exp&eacute;rience personnelle.</p> <h2 style="text-align: justify;"><br /> Qui a r&eacute;alis&eacute; cette magnifique pochette ?</h2> <p style="text-align: justify;">Cette pochette est &agrave; notre sens l&rsquo;&eacute;l&eacute;ment qui compose &agrave; 50 % cet album &laquo; Devotion &raquo;, St&eacute;phane Casier son cr&eacute;ateur prend une part monumentale dans notre identit&eacute;. Nous sommes fiers d&rsquo;avoir un dessinateur aussi dou&eacute; que lui dans notre entourage, ainsi qu&rsquo;un ami aussi pr&eacute;sent &agrave; chaque concert sur la capitale, il faut bien l&rsquo;avouer.<br /> Voici son site pour plus d&rsquo;information: <a href="http://yeaaah-studio.com/" target="_blank">http://yeaaah-studio.com</a></p> <h2 style="text-align: justify;"><img alt="" src="http://houseofwolves.fr/wp-content/uploads/2014/05/1508986_693594984034557_2094841364492370735_n.jpg" style="height:642px; width:720px" /></h2> <h2 style="text-align: justify;"><br /> Carglass a malheureusement refus&eacute; que vous r&eacute;alisiez leur nouvelle campagne de pub...que souhaiteriez-vous leur dire ?</h2> <p style="text-align: justify;">C&rsquo;est pas tr&egrave;s grave on a tous des actions chez Norauto.</p> <p style="text-align: justify;">&nbsp;</p> <p style="text-align: justify;">Leur clip &quot;Ignorance&quot; :</p> <p style="text-align: justify;"><iframe frameborder="0" height="350" scrolling="no" src="http://www.youtube.com/embed/u6tPA9nsjhc" width="600"></iframe></p> <p style="text-align: justify;">&nbsp;</p> <p style="text-align: justify;">Leur featuring avec Trevor Wentworth (Our Last Night):</p> <p style="text-align: justify;"><iframe frameborder="0" height="350" scrolling="no" src="http://www.youtube.com/embed/dTRDEgokCg0" width="600"></iframe></p>

<p style="text-align: justify;"><span style="color:rgb(169, 169, 169)"><em>Pochette r&eacute;alis&eacute;e par : St&eacute;phane Casier</em></span></p> <p style="text-align: justify;"><strong><em>Retrouvez l&#39;interview d&#39;AqME &agrave; la fin de cette chronique</em></strong></p> <p style="text-align: justify;">&nbsp;</p> <p style="text-align: justify;">R&eacute;cemment, un nouvel uppercut dans la culture musicale m&rsquo;a bien fait rire, les fans de Kanye West pensent qu&rsquo;il va lancer la carri&egrave;re de Paul McCartney&hellip;et les fans de &laquo;&nbsp;rock&nbsp;&raquo;, pensent qu&rsquo;il se tra&icirc;ne et profite de ses anciens succ&egrave;s. Il y a comme qui dirait, un l&eacute;ger probl&egrave;me de g&eacute;n&eacute;ration !</p> <p style="text-align: justify;">Et bien c&rsquo;est un peu dans cette situation que j&rsquo;imagine AqME aujourd&rsquo;hui, d&rsquo;un c&ocirc;t&eacute; les nouvelles g&eacute;n&eacute;rations qui n&rsquo;ont pas connu &laquo;&nbsp;Pornographie&nbsp;&raquo;, &laquo;&nbsp;Si n&rsquo;existe pas&nbsp;&raquo; ou encore &laquo;&nbsp;Uniformes&nbsp;&raquo;, d&rsquo;un autre c&ocirc;t&eacute; &nbsp;les &laquo;&nbsp;vrais&nbsp;&raquo;, ceux qui pensent qu&rsquo;AqME s&rsquo;est s&eacute;par&eacute; en 1995 (quoi&nbsp;? le groupe s&rsquo;est form&eacute; en 1999&nbsp;? pourtant j&rsquo;&eacute;tais persuad&eacute; que&hellip;) et d&rsquo;un autre, les fans toujours fid&egrave;les, toujours pr&eacute;sents et qui croient en l&rsquo;avenir de ce groupe. &Ccedil;a c&rsquo;est la premi&egrave;re barri&egrave;re que rencontre AqME, le fameux passage &agrave; vide des groupes fran&ccedil;ais, qui durerait 10 ans si l&rsquo;on en croit l&rsquo;exp&eacute;rience de Mass Hysteria, o&ugrave; le groupe doit se battre contre tous les clich&eacute;s possibles et imaginables mais &eacute;galement contre les probl&egrave;mes internes au groupe (et je ne parle pas de drogue mais bien du fait de devoir travailler et g&eacute;rer sa vie de famille tout en d&eacute;fendant ses albums en tourn&eacute;e).</p> <p style="text-align: justify;">Comme un probl&egrave;me ne survient jamais seul, rajoutez le d&eacute;part de leur chanteur Thomas Thirrion d&eacute;but 2012, remplac&eacute; par le jeune et talentueux Vincent Peignart-Mancini (Noswad et The Butcher&rsquo;s Rodeo). Et enfin, la cerise sur le g&acirc;teau, ce d&eacute;part a eu lieu pile &agrave; la sortie de leur pr&eacute;c&eacute;dent album &laquo;&nbsp;Epith&egrave;te, Dominion, Epitaphe&nbsp;&raquo; qui sonnait l&rsquo;apog&eacute;e de la violence dont &eacute;tait capable l&rsquo;ancien line-up comportant de bons featuring avec Junior Rodriguez (Darkness Dynamite) et St&eacute;phane Buriez (Loudblast).</p> <p style="text-align: justify; margin-left: 40px;"><img alt="" src="http://www.lagrosseradio.com/_images/fck/4416.jpg" style="height:600px; width:600px" /></p> <p style="text-align: justify;"><em><span style="color:rgb(169, 169, 169)">Pochette : &quot;Epith&egrave;te, Dominion, Epitaphe&quot;, r&eacute;alis&eacute;e par Thomas Thirrion</span></em></p> <p style="text-align: justify;">Cependant, #labandedes4 ne baisse pas les bras et d&eacute;cide de sortir un nouvel EP &laquo;&nbsp;Les Sentiers de l&rsquo;Aube&nbsp;&raquo; afin de pr&eacute;senter la technicit&eacute; et la performance vocale de Vincent &eacute;tant donn&eacute; qu&rsquo;il n&rsquo;avait pas travaill&eacute; sur l&rsquo;album qu&rsquo;il devait d&eacute;fendre. La t&acirc;che &eacute;tait tr&egrave;s dure et le r&eacute;sultat ne f&ucirc;t que moyen &eacute;tant donn&eacute; le peu de temps qu&rsquo;avait Vincent pour assimiler 13 ans de travail.</p> <p style="text-align: justify;"><em>Bref, si vous avez bien suivi c&rsquo;est &ccedil;a l&rsquo;&eacute;tat d&rsquo;esprit AqME quand ils annoncent leur 7<sup>e</sup> album &laquo;&nbsp;D&eacute;visager Dieu&nbsp;&raquo;&nbsp;: oubliez les clich&eacute;s du m&eacute;tal et de la religion, ils en ont rencontr&eacute; des difficult&eacute;s, des &eacute;tiquettes, des crises MAIS ils n&rsquo;en ont rien &agrave; faire&nbsp;! Ils savent qui ils sont, ce qu&rsquo;ils valent et surtout ils n&rsquo;ont rien &agrave; prouver. Ils veulent continuer leur route, leur passion avant tout quoiqu&rsquo;en disent les gens et &laquo;&nbsp;d&eacute;visageront&nbsp;&raquo; quiconque se mettra en travers de leur chemin. Les questions que l&rsquo;on se pose donc naturellement avant d&rsquo;appuyer sur lecture c&rsquo;est&nbsp;: est-ce que ce nouveau line-up aura r&eacute;ussi &agrave; se cr&eacute;er une nouvelle identit&eacute; tout en restant fid&egrave;les &agrave; eux-m&ecirc;mes sur ce nouvel album ?</em></p> <p style="text-align: justify;">L&rsquo;album d&eacute;marre avec &laquo;&nbsp;Avant le Jour&nbsp;&raquo;, titre &eacute;galement sorti en clip&nbsp;:</p> <p style="text-align: justify;"><iframe frameborder="0" height="300" scrolling="no" src="http://www.youtube.com/embed/cjaQPArjdAE" width="500"></iframe></p> <p style="text-align: justify;">AqME d&eacute;marre l&agrave; o&ugrave; ils s&rsquo;&eacute;taient arr&ecirc;t&eacute;s&nbsp;: la violence. Un premier cri de rage lance la guerre. Ce n&rsquo;est plus une bataille mais bien une guerre. Arrive une rythmique bien soud&eacute;e et lourde puis un riff et des paroles&nbsp;&laquo;&nbsp;Happ&eacute; par ce qui fait de nous des fr&egrave;res avant le jour [&hellip;] Rattrap&eacute; par ce qui fait de nous des fr&egrave;res jusqu&rsquo;&agrave; la mort&nbsp;&raquo; qui vous restent en t&ecirc;te tout le reste de la journ&eacute;e.</p> <p style="text-align: justify;">Puis arrive &laquo;&nbsp;Enfants de Dieu&nbsp;&raquo;, d&eacute;marre sur un riff qui rappelle grandement ceux de leur pr&eacute;c&eacute;dent album, tr&egrave;s m&eacute;lodique, tr&egrave;s rapide et tr&egrave;s violent&nbsp;! Au chant, &agrave; la batterie et &agrave; la basse, pas mieux, ils envoient leurs tripes, pas le temps de se calmer avec du chant clean.</p> <p style="text-align: justify;">Apr&egrave;s la temp&ecirc;te on calme un peu la b&ecirc;te avec l&rsquo;intro plus en douceur d&rsquo; &laquo;&nbsp;Au-del&agrave; de l&rsquo;Ombre&nbsp;&raquo; donnant rapidement le ton &agrave; un cri puissant venant de l&rsquo;au-del&agrave; pour arriver sur un refrain m&eacute;langeant m&eacute;lancolie et douceur avec encore une fois de la rage et limite de la ha&icirc;ne. Ce titre refl&egrave;te bien l&rsquo;id&eacute;e d&rsquo;un titre &laquo;&nbsp;100% AqME&nbsp;&raquo;, c&rsquo;est-&agrave;-dire un titre m&eacute;langeant m&eacute;lancolie et rage, m&eacute;lodie et brutalit&eacute;, un &eacute;clectisme de sentiments.</p> <p style="text-align: justify;"><img alt="" src="http://www.auxportesdumetal.com/reports/AQME-Picaud2013-1.JPG" /></p> <p style="text-align: justify;">Arrive un larsen annon&ccedil;ant &laquo;&nbsp;Ce que nous sommes&nbsp;&raquo;, pr&eacute;sentant des couplets violents mais un refrain prenant de la hauteur. Le groupe m&eacute;lange avec brio une rythmique brutale avec une voix clean, tout s&rsquo;alterne jusqu&rsquo;&agrave; fusionner pour annoncer un final explosif et lourd.</p> <p style="text-align: justify;">Vient ensuite la m&eacute;lancolie d&rsquo;&laquo;&nbsp;Un Appel&nbsp;&raquo;, a contrario du titre pr&eacute;c&eacute;dent, chaque &eacute;motion a sa place, ce titre est tr&egrave;s sinuso&iuml;dale, on alterne d&rsquo;un passage tr&egrave;s calme &agrave; une violence extr&ecirc;me, ou plut&ocirc;t d&rsquo;une voix souffrante. A chacun son interpr&eacute;tation&nbsp;!</p> <p style="text-align: justify;">&laquo;&nbsp;Entre louanges et regrets&nbsp;&raquo; remet l&rsquo;auditeur sur les rails de la m&eacute;lodie. On reprend espoir, on se rel&egrave;ve comme apr&egrave;s avoir re&ccedil;u un coup dans les c&ocirc;tes, la rage au ventre, l&rsquo;envie de se venger de ce mauvais coup et de tout donner. Car apr&egrave;s tout, ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort. Le final nous fait comprendre que le doute n&rsquo;est cependant pas loin avec une rythmique et une m&eacute;lodie tr&egrave;s &laquo;&nbsp;mystique&nbsp;&raquo;.</p> <p style="text-align: justify;">Pour &laquo;&nbsp;L&rsquo;Homme et le sablier&nbsp;&raquo;, Vincent va chercher au plus profond de soi avec un chant quasi a capela, les instruments se font calmes et atmosph&eacute;riques, la rythmique est plus calme mais monte tranquillement en puissance au fil de l&rsquo;eau pour d&eacute;boucher sur un riff de guitare tranchant et une voix d&eacute;chirante parsem&eacute;e de larsens et d&rsquo;une batterie lourde et pr&eacute;cise. Comme son nom l&rsquo;indique, le groupe joue avec le temps laissant une impression de &laquo;&nbsp;m&eacute;fie-toi du loup qui dort&nbsp;&raquo;.</p> <p style="text-align: justify;"><img alt="" src="http://www.notulus.com/photos/article_news/AqME2014_650x300.jpg" /></p> <p style="text-align: justify;">C&rsquo;est donc logique que &laquo;&nbsp;Pour le meilleur, le pire&nbsp;&raquo; reprend l&agrave; o&ugrave; s&rsquo;arr&ecirc;tait le titre pr&eacute;c&eacute;dent, la rythmique s&rsquo;acc&eacute;l&egrave;re et la m&eacute;lodie prend un tournant beaucoup plus positifs. Cela reste mon humble avis, mais la rythmique et la m&eacute;lodie me rappellent beaucoup &laquo;&nbsp;Uniformes&nbsp;&raquo; de leur album &laquo;&nbsp;H&eacute;r&eacute;sie&nbsp;&raquo;.</p> <p style="text-align: justify;">Et pour finir &laquo;&nbsp;Les abysses&nbsp;&raquo;, juste au titre, on s&rsquo;attend &agrave; du tr&egrave;s lourd. Eh bien, techniquement le titre annon&ccedil;ait bien la couleur mais &eacute;videmment, l&rsquo;habit ne fait pas &laquo;&nbsp;totalement&nbsp;&raquo; le moine. En effet, c&rsquo;est bien l&agrave; que l&rsquo;on comprend pour la n-i&egrave;me fois qu&rsquo;AqME a d&eacute;cid&eacute; de rester fid&egrave;le &agrave; eux-m&ecirc;mes, bien que l&rsquo;album reprend l&agrave; o&ugrave; s&rsquo;&eacute;tait arr&ecirc;t&eacute; l&rsquo;autre, le groupe a pris un virage en reprenant les recettes qui ont fait d&rsquo;eux ce qu&rsquo;ils sont aujourd&rsquo;hui&nbsp;: l&rsquo;album se termine sur un titre m&eacute;langeant brutalit&eacute; et m&eacute;lancolie avec des passages violents puis va basculer sur une phase plus progressive pour devenir limite calme et revenir d&rsquo;un coup sur un hymne &agrave; l&rsquo;espoir et un cri exprimant la rage de vaincre.</p> <p style="text-align: justify;"><strong><em>En bref, le groupe nous a servi un beau projet qui leur est propre, qui leur ressemble. A travers cet album on sent les diff&eacute;rentes &eacute;tapes qu&rsquo;a franchi le groupe. On sent la furieuse envie d&rsquo;en d&eacute;coudre. Cet album rassemble tout ce qui a fait qu&rsquo;AqME est ce qu&rsquo;il est &agrave; l&rsquo;heure actuelle mais arrive &agrave; pr&eacute;senter &agrave; la fois quelque chose de nouveau dans leur univers. Cet album positionne officiellement le groupe sur une pente positive, la revanche n&rsquo;est pas loin. A &eacute;couter de toute urgence&nbsp;!</em></strong></p> <p style="text-align: justify;">&nbsp;</p> <p style="text-align: justify;">Nous avons pu poser quelques questions au groupe pour en savoir un peu plus sur leur nouvelle aventure :</p> <p style="text-align: justify;"><strong><em>Vincent, il y a un peu plus de 2 ans apr&egrave;s la sortie d&rsquo;&nbsp;&laquo;&nbsp;Epith&egrave;te, Dominion, Epitaphe&nbsp;&raquo;, tu nous disais dans une pr&eacute;c&eacute;dente interview que, en dehors du fait d&rsquo;apprendre 6 albums, la difficult&eacute; que tu rencontrais pour int&eacute;grer AqME &eacute;tait de t&rsquo;approprier les textes de Thomas. A travers &laquo;&nbsp;D&eacute;visager Dieu&nbsp;&raquo;, on a face &agrave; nous un projet &laquo;&nbsp;100% AqME&nbsp;&raquo;. Quel a &eacute;t&eacute; pour toi le moment ou plut&ocirc;t le d&eacute;clic qui t&rsquo;a permis de te sentir &laquo;&nbsp;100% AqME&nbsp;&raquo;&nbsp;?</em></strong></p> <p style="text-align: justify;">Effectivement&nbsp;! C&rsquo;&eacute;tait un sacr&eacute; challenge que de reprendre les textes d&rsquo;un autre mais tr&egrave;s formateur au final&nbsp;! le d&eacute;clic c&rsquo;est fait sur la composition d&rsquo;&nbsp; &laquo;&nbsp;Avant le Jour&nbsp;&raquo; , titre sur lequel je suis arriv&eacute; &agrave; poser un chant clair sans me poser de question , la suite a &eacute;t&eacute; vraiment plus naturel apr&egrave;s .</p> <p style="text-align: justify;"><em><strong>Qu&rsquo;est-ce qui, selon vous, a fait que le groupe a gard&eacute; sa rage de vaincre et de surpasser les obstacles qu&rsquo;il a d&ucirc; endurer&nbsp;?</strong></em></p> <p style="text-align: justify;">En Seul mot PASSION, en un seul verbe CROIRE&nbsp;! En &eacute;tant toujours tr&egrave;s optimiste,&nbsp; arrivera ce qu&rsquo;il doit arriver l&rsquo;important est de faire les choses &agrave; fond, sinon autant ne rien faire&nbsp;!</p> <p style="text-align: justify;"><em><strong>C&ocirc;t&eacute; production, vous avez d&eacute;cid&eacute; de continuer avec le duo Etienne/Magnus. On ne change pas une &eacute;quipe qui gagne et &ccedil;a se ressent dans ce nouvel album&nbsp;! Par contre c&ocirc;t&eacute; composition, beaucoup de choses ont chang&eacute; malgr&eacute; l&rsquo;EP les Sentiers de l&rsquo;Aube (puisque c&rsquo;&eacute;tait un EP 3 titres et non un album). Comment s&rsquo;est pass&eacute; cette phase de r&eacute;alisation&nbsp;?</strong></em></p> <p style="text-align: justify;">La forme n&rsquo;a pas chang&eacute; mais je dirais plut&ocirc;t &eacute;volu&eacute;&nbsp;; l&rsquo;arriv&eacute;e d&rsquo;un nouveau membre peut &ecirc;tre dur pour un groupe comme il peut aussi avoir ses avantages.</p> <p style="text-align: justify;">Nous avons pu&nbsp; explorer d&rsquo;autres univers sans perdre l&rsquo;essence m&ecirc;me du groupe et c&rsquo;est ce qu&rsquo;il s&rsquo;est pass&eacute; sur cet album.</p> <p style="text-align: justify;"><em><strong>Pour finir, quel serait pour vous le prochain groupe que nous devrions interviewer&nbsp;?</strong></em></p> <p style="text-align: justify;">Le prochain a ITW&nbsp;? Cela n&rsquo;engage que moi car c&rsquo;est moi qui t&rsquo;&eacute;crit&nbsp;! C&rsquo;est un groupe que j&rsquo;ai d&eacute;couvert sur la route, Noise Emission Control.</p> <p style="text-align: justify;">&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p><em><strong><img alt="" src="http://www.desinvolt.fr/wp-content/uploads/aqme-devisager-dieu.jpg" style="height:250px; width:250px" /></strong></em></p> <p><em><strong>&quot;D&eacute;visager Dieu&quot; - Tracklist</strong></em></p> <ol> <li><em><strong>Avant le Jour</strong></em></li> <li><em><strong>Enfants de Dieu</strong></em></li> <li><em><strong>Au Del&agrave; de l&#39;Ombre</strong></em></li> <li><em><strong>Ce que nous sommes</strong></em></li> <li><em><strong>Un appel</strong></em></li> <li><em><strong>Entre louanges et regrets</strong></em></li> <li><em><strong>L&#39;homme et le sablier</strong></em></li> <li><em><strong>Pour le meilleur, le pire</strong></em></li> <li><em><strong>Les abysses</strong></em></li> </ol> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p>