Suivant Celtic Legends à l'Olympia du 15 au 17 mars 2019
Precedent Le Cirque Alexis Gruss revisite les Origines du Cirque

Agenda

<p style="text-align:justify">Deux ans et demi apr&egrave;s son dernier passage en France,<strong> Celtic Legends</strong> revient pour une tourn&eacute;e fran&ccedil;aise avec un spectacle in&eacute;dit&nbsp;de musique et de danse traditionnelle irlandaise&nbsp;: une nouvelle troupe de 6 musiciens et de 20 jeunes danseurs vous font voyager vers les landes sauvages du Connemara.</p> <p style="text-align:justify">Ensemble, sur sc&egrave;ne, ils racontent l&rsquo;histoire du peuple de l&rsquo;&icirc;le d&rsquo;Emeraude avec &eacute;nergie et virtuosit&eacute;.</p> <p style="text-align:justify">Apr&egrave;s le triomphe de la tourn&eacute;e 2015, Celtic Legends propose un spectacle encore am&eacute;lior&eacute; pour son quinzi&egrave;me anniversaire : avec des danses &eacute;poustouflantes chor&eacute;graphi&eacute;es par la talentueuse Jacintha Sharpe sur des rythmes fr&eacute;n&eacute;tiques de musique celtique, le nouveau Celtic Legends conserve sa formule traditionnelle, lui donnant une seconde jeunesse gr&acirc;ce &agrave; la cr&eacute;ativit&eacute; de ses talentueux danseurs et musiciens.</p> <p>&nbsp;</p> <iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/tgWo-Pbesb8" frameborder="0" allowfullscreen></iframe> <p><strong><u>Dates de Tourn&eacute;e</u></strong></p> <p>Samedi 11 F&eacute;vrier : Besan&ccedil;on - Micropolis<br /> Dimanche 12 F&eacute;vrier : Annecy -L&rsquo;Arcadium<br /> Mardi 14 F&eacute;vrier: Grenoble - Le Summum<br /> Mercredi 15 F&eacute;vrier : Albertville - L&rsquo;Olympique<br /> Jeudi 16 F&eacute;vrier : Bourg en Bresse - L&rsquo;Equinoxe<br /> Samedi 18 F&eacute;vrier : Dijon - Le Z&eacute;nith<br /> Dimanche 19 F&eacute;vrier : Dreux - Parc Expo<br /> Jeudi 23 au dimanche 26 F&eacute;vrier : Paris - L&rsquo;Olympia<br /> Mardi 28 F&eacute;vrier : Caen : Le Z&eacute;nith<br /> Mercredi 1er Mars : Rouen - Le Z&eacute;nith<br /> Jeudi 2 Mars : Tours - Le Vinci<br /> Vendredi 3 Mars : Saint Omer - Sceneo<br /> Samedi 4 et dimanche 5 Mars : Lille - Th&eacute;&acirc;tre S&eacute;bastopol<br /> Mardi 7 Mars : Bourges - Palais d&rsquo;Auron<br /> Mercredi 8 Mars : Orl&eacute;ans - Le Z&eacute;nith<br /> Jeudi 9 Mars : Rennes - Le Libert&eacute;<br /> Vendredi 10 Mars : Le Havre - Centre des Congr&egrave;s<br /> Samedi 11 Mars : Nantes - Cit&eacute; des Congr&egrave;s<br /> Dimanche 12 Mars : Nantes - Cit&eacute; des Congr&egrave;s<br /> Mardi 14 Mars : Angers - Amphit&eacute;a<br /> Mercredi 15 Mars : Boulazac - Palio<br /> Jeudi 16 Mars : Limoges - Le Z&eacute;nith<br /> Vendredi 17 Mars : Clermont-Ferrand - Le Z&eacute;nith<br /> Samedi 18 Mars : Lyon - Salle 3000<br /> Dimanche 19 Mars : Roanne - Le Scarab&eacute;e<br /> Mardi 21 Mars : Nice - Palais Nika&iuml;a<br /> Mercredi 22 Mars : Marseille - Le D&ocirc;me<br /> Jeudi 23 Mars : Montpellier - Le Z&eacute;nith<br /> Vendredi 24 Mars : Saint-Etienne - Le Z&eacute;nith<br /> Samedi 25 Mars : Bordeaux - Patinoire Meriadeck<br /> Dimanche 26 Mars : Biarritz - Gare du Midi<br /> Mardi 28 Mars : Toulouse - Le Z&eacute;nith<br /> Jeudi 30 Mars : Strasbourg -PMC<br /> Vendredi 31 Mars : Toul - L&rsquo;Arsenal</p> <p><a href="http://www.fnacspectacles.com/place-spectacle/manifestation/Danse-traditionnelle-CELTIC-LEGENDS-OLCEL.htm#productDescription">R&eacute;servations</a></p>

<p>Adapt&eacute; d&#39;un texte de Stefan Zweig, La Peur excelle &agrave; tous les niveaux. Evoquant le pi&egrave;ge du mensonge dans le couple, La Peur est surtout une pi&egrave;ce sur la confiance, sur les ressorts de la nature humaine, et la libert&eacute; brid&eacute;e de l&#39;homme vivant en soci&eacute;t&eacute;</p> <p>Ir&egrave;ne, femme adult&egrave;re, est traqu&eacute;e par Elsa, qui la fait chanter. Peur, trahison, mensonge et parano&iuml;a structurent l&rsquo;intrigue qui se d&eacute;ploie dans l&rsquo;expression des non-dits et l&rsquo;intimit&eacute; des personnages. &laquo; Tous les dialogues &eacute;taient &agrave; inventer. Et je souhaitais traiter cette histoire de telle fa&ccedil;on que les pens&eacute;es d&rsquo;Ir&egrave;ne se concr&eacute;tisent sur le plateau. Ainsi, j&rsquo;entrelace les sc&egrave;nes. On assiste &agrave; ce que vit Ir&egrave;ne et &agrave; ce qu&rsquo;elle pense au m&ecirc;me instant&raquo;. Cette mise en espace des pens&eacute;es, des souvenirs, de cet enclavement d&rsquo;Ir&egrave;ne terroris&eacute;e &agrave; l&rsquo;id&eacute;e de la possibilit&eacute; que son mari apprenne qu&rsquo;elle le trompe, inspire une mise en sc&egrave;ne hitchcockienne.</p> <p>H&eacute;l&egrave;ne Deguy (Ir&egrave;ne), Aliocha Itovich (Fritz) et Oph&eacute;lie Marsaud (Elsa) nous font basculer avec eux dans une chute haletante sans le moindre temps mort. Le final est le dernier coup port&eacute; qui laisse sans voix. On ressort submerg&eacute; par la d&eacute;tresse humaine. Du grand art !</p> <p>A voir au Th&eacute;&acirc;tre Michel<br /> du 07 octobre au 31 d&eacute;cembre<br /> 38 rue des Mathurins - 75008 Paris - M&eacute;tro : Havre-Caumartin<br /> Du jeudi au dimanche &agrave; 19h00</p> <p>Adaptation et mise en sc&egrave;ne Elodie Menant<br /> avec H&eacute;l&egrave;ne Degy, Aliocha Itovich et Oph&eacute;lie Marsaud</p> <p><a href="http://www.theatre-michel.fr/Spectacles/la-peur/">R&eacute;servations</a></p> <p><iframe frameborder="0" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/R0zZMlnbJuo" width="560"></iframe></p>

<p>Un mensonge, nous en faisons tous au quotidien. Sauf que dans Mariage et Ch&acirc;timent, Edouard (Daniel Russo) sort le mensonge dont on ne se remet pas, le pire mensonge possible, celui que l&#39;on ne doit dire &agrave; aucun prix. Le spectacteur savoure avec un plaisir jubilatoire la contagion de ce mensonge qui va faire des d&eacute;g&acirc;ts consid&eacute;rables.</p> <p>On y retrouve aux c&ocirc;t&eacute;s de Laurent Gamelon et Daniel Russo in&eacute;branlables et d&#39;une puissance cocasse savoureuse, des brillants seconds r&ocirc;les avec Delphine Rich, Fannie Outeiro, Zo&eacute; Nonn.</p> <p>Edouard est un honn&ecirc;te homme qui, d&#39;ordinaire, fuit le mensonge comme la peste, toutes les manoeuvres pour r&eacute;tablir la v&eacute;rit&eacute; ne feront qu&#39;aggraver sa chute.</p> <p>Et dans cette chute, Edouard entra&icirc;ne tout le monde... Saluons la magie de l&#39;auteur, Daniel Pharao, qui avec Mariage et Ch&acirc;timent prouve sa maitrise exquise des nuances, et qui dose parfaitement les effets dramatiques. Son habilit&eacute; et sa virtuosit&eacute; litt&eacute;raire en font un auteur &agrave; suivre de pr&egrave;s.</p> <p>Mariage et Ch&acirc;timent d&eacute;bute le 01 septembre au Th&eacute;&acirc;tre H&eacute;bertot &agrave; Paris 78bis boulevard des Batignolles, 75017 Paris.</p> <p>R&eacute;servez vite si vous voulez commencer la rentr&eacute;e avec un grand &eacute;clat de rire.</p> <p><a href="theatrehebertot.com/">R&eacute;servations</a></p>

<p>A ne pas rater, Depuis 1982 est une spectacle qui met en joie et que l&#39;on voudrait conseiller &agrave; toutes et tous, car oui, la vie de Christine Berrou fait rire autant les hommes que les femmes ! Membre de la Troupe du Jamel Comedy Club et chroniqueuse sur Europe 1, Christine Berrou est un personnage atypique &laquo;&nbsp;dr&ocirc;le depuis 1982&nbsp;&raquo;. Enfin &ccedil;a c&rsquo;est elle qui le dit et elle le prouve haut la main !</p> <p>Christine Berrou d&eacute;voile un univers farfelu, parfois &eacute;mouvant, souvent piquant qui parle &agrave; tous. Mot juste, gestuelle impeccable et dialogue avec le public permanent forment le trio gagnant du spectacle &laquo;&nbsp;Depuis 1982&nbsp;&raquo;. Vous savez ce qu&#39;il vous reste &agrave; faire !</p> <p><a href="http://www.theatredugymnase.com/spectacle-1278">R&eacute;servations ici</a></p> <p><strong>Au Th&eacute;&acirc;tre du Gymnase (studio)</strong></p> <p>38 BD BONNE NOUVELLE<br /> 75010 PARIS</p> <p>M&eacute;tro Bonne Nouvelle</p> <p>le vendredi et le samedi &agrave; 20h</p> <iframe src="https://player.vimeo.com/video/140683893" width="500" height="281" frameborder="0" webkitallowfullscreen mozallowfullscreen allowfullscreen></iframe> <p><a href="https://vimeo.com/140683893">Christine Berrou - JCC 8</a> from <a href="https://vimeo.com/user33919489">DEBJAMOff</a> on <a href="https://vimeo.com">Vimeo</a>.</p>

<p>&quot;Je t&#39;ai rencontr&eacute; par hasard est un voyage intime, un chemin &agrave; travers ce qui peut constituer le lien amoureux, humain et singulier de deux &ecirc;tres : une pi&egrave;ce sur le pr&eacute;sent, la dur&eacute;e et le mouvement des sentiments et parfois leurs volatilit&eacute;s.&quot;<br /> Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault</p> <p>On retrouve Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault en f&eacute;vrier 2016 du 09 au 21 aux Folies Berg&egrave;re pour un spectacle de danse qui a l&#39;air incroyable. Je t&#39;ai rencontr&eacute; par hasard, duo de danse sur le couple, l&#39;amour, la rencontre !</p> <p>Je t&#39;ai rencontr&eacute; par hasard est au carrefour de ces philosophies o&ugrave; les deux personnages souffrent d&#39;un manque et se r&eacute;chauffent &agrave; l&#39;id&eacute;e de s&#39;unir.</p> <p>L&#39;exp&eacute;rience du choc amoureux est un &eacute;tat de gr&acirc;ce qui transporte les hommes, un basculement qui les propulse par-del&agrave; leurs rep&egrave;res. L&#39;amour est une force r&eacute;volutionnaire qui fait r&ecirc;ver &agrave; des lendemains radieux et engendre une puissance cr&eacute;atrice.</p> <p>&nbsp;</p> <p><iframe frameborder="0" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/DzSBxDo8VdE" width="560"></iframe></p>

<p>Une repr&eacute;sentation de Carmen, l&#39;op&eacute;ra de Bizet qui tourne mal, et la troupe qui tient &agrave; jouer Carmen &agrave; tout prix, voil&agrave; le d&eacute;but de mille situations cocasses pour Mathieu Semp&eacute;r&eacute;, Sophie Sara, et leurs musiciens qui au passage nous gratifient des plus beaux airs de Carmen avec des qualit&eacute;s musicales de haute tenue.</p> <p>On vous d&eacute;voile la bande annonce pour que vous d&eacute;couvriez l&#39;&eacute;nergie de la troupe :</p> <p><iframe frameborder="0" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/WXDRdqoCB68" width="560"></iframe></p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Du 01/10 au 02/01 au Th&eacute;&acirc;tre Tr&eacute;vise &agrave; Paris</strong></p> <p><strong>38 repr&eacute;sentations tous les jeudis &ndash; vendredis et samedis &agrave; 21h30 </strong></p> <p><strong>except&eacute; les 20/11 &ndash; 21/11 &ndash; 5/12 et 1er/01</strong></p> <p><a href="/www.billetreduc.com/139676/evt.htm"><strong>R&eacute;servations</strong></a></p> <p>En bonus, &agrave; noter que la troupe s&#39;est amus&eacute;e &agrave; parodie de Games of Thrones qui fait le buzz sur internet :</p> <p>&nbsp;</p> <p><iframe frameborder="0" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/-ZeWUghpXDA" width="560"></iframe></p>

<p>Apr&egrave;s la sortie du nouveau clip &quot;Mechanical Doll&quot; sur YouTube, D. Rob Keen sera en Showcase gratuit &agrave; partir de 21h &agrave; la Flaq (Paris). N&#39;h&eacute;sitez pas &agrave; venir d&eacute;couvrir sa folk, pop/folk ce Mardi 14 Avril.<br /> <br /> Les d&eacute;tails:&nbsp;<br /> <span style="color:rgb(20, 24, 35); font-family:helvetica,arial,lucida grande,sans-serif; font-size:14px">Mardi 14 avril 2015</span><br /> <span style="color:rgb(20, 24, 35); font-family:helvetica,arial,lucida grande,sans-serif; font-size:14px">Entr&eacute;e gratuite &agrave; partir de 21h<br /> La Flaq&nbsp;<br /> 36 rue Quincampoix<br /> 75004 Paris<br /> <a href="http://www.flaq.fr/" rel="nofollow" style="color: rgb(59, 89, 152); cursor: pointer; text-decoration: none;" target="_blank">http://www.flaq.fr/</a></span></p>

<p style="text-align: justify;">Nous nous dirigeons vers la soir&eacute;e, et surprise, Ad&egrave;le m&rsquo;apprend que c&rsquo;est sa premi&egrave;re fois au Showcase, bo&icirc;te embl&eacute;matique de la nuit &eacute;l&eacute;ctro parisienne (Oh, je suis si &eacute;mue...) Nous arrivons en plein c&oelig;ur de Paris et elle doit l&rsquo;avouer&nbsp;:&nbsp;Le lieu est &agrave; la hauteur de ses attentes, proche du Grand Palais et face &agrave; la Seine, cet ancien hangar &agrave; bateau met &agrave; disposition une salle immense qui &agrave; de quoi faire r&ecirc;ver&nbsp;! Une fois &agrave; l&rsquo;int&eacute;rieur, BOUM la boite est pleine &agrave; craquer. Cependant, beaucoup (trop&nbsp;?) de jeunes (hum, mineurs&hellip;) L&rsquo;ambiance est tr&egrave;s chaude, la soir&eacute;e s&rsquo;annonce excellente et la programation compl&eacute;tement folle.</p> <p style="text-align: justify;">Cette soir&eacute;e se r&eacute;sumerait musicalement parlant, en 3 mots (soyons fou lan&ccedil;ons nous des d&eacute;fis personnels&nbsp;! )&nbsp;: D&eacute;mentiel, jouissif et percutant&nbsp;</p> <p style="text-align: justify;">Que ce soit le mix de Christine, ou le set des Bloody Beetroots (Sir Bob Cornelius Rifo a fait de son passage un moment exceptionnel qui n&rsquo;a rien &agrave; envier &agrave; un concert), nos attentes sont plus que combl&eacute;es. Et celles des milliers de personnes pr&eacute;sentes aussi&nbsp;! Le duo <em>Christine</em> a r&eacute;ussi &agrave; chauffer cette immense salle avec des remix de qualit&eacute;. Puis, les bloody sont arriv&eacute;s n&rsquo;ayant plus qu&rsquo;&agrave; embraser la foule d&eacute;j&agrave; en d&eacute;lire avec une entr&eacute;e en mati&egrave;re sur &laquo;&nbsp;Spank&nbsp;&raquo; (morceau extrait du dernier album Hide, sorti en 2013).</p> <p style="text-align: justify;">Joueur avec son public, utilisant son micro pour attraper la foule, et grimpant sur la table de mixage, les Bloody Beetroots ont su offrir des morceaux lourds et transcendants. Et lorsque arrive &laquo;&nbsp;Warp&nbsp;&raquo;, morceau signature du groupe, le showcase prend litt&eacute;ralement feu. Les murs transpirent, le public est emport&eacute; d&rsquo;une &eacute;nergie sauvage que seuls les Bloody savent instaurer. Pour l&rsquo;anecdote, il a os&eacute;&nbsp;: le passage compl&eacute;tement inattendu d&rsquo;un titre de Bruno Mars &laquo;&nbsp;Uptown Funk&nbsp;&raquo; qui fut une v&eacute;ritable surprise et a excit&eacute; toute la salle.</p> <p style="text-align: justify;">Cot&eacute; orga, des vigils plus ou moins attentifs, bien que d&eacute;pass&eacute; par la foule qui se pressait contre la table de mixage. Le staff reste relativement agr&eacute;able (bon, j&rsquo;avoue avoir trouv&eacute; la serveuse du bar peu sympathique). Par contre, la file d&rsquo;attente pour les vestiaires &eacute;tait tout simplement scandaleuse, ce qui est dommage pour un &eacute;tablissement de cette envergure. J&rsquo;y suis rest&eacute; plus longtemps que pour entrer dans la boite, consommer au bar et au hot dog et aller aux toilettes (et pourtant, je suis une fille&hellip;)</p> <p style="text-align: justify;">Niveau &laquo;&nbsp;animation&nbsp;&raquo;&nbsp;: mention sp&eacute;ciale au coin Hot dog, un v&eacute;ritable d&eacute;lice, tellement ing&eacute;nieux pour tous les f&eacute;tards affam&eacute;s de la boite. S&rsquo;il est vrai que j&rsquo;en ai mang&eacute; un, j&rsquo;en connais une qui en a d&eacute;vor&eacute; deux.. sans parler du personnel vraiment adorable.&nbsp;</p> <p style="text-align: justify;">Autre big up : le photomaton. Situ&eacute; dans le hall menant au fumoir, il permet d&rsquo;immortaliser sa soir&eacute;e par quatres clich&eacute;s en noir et blanc pris en rafale (pour 2 euros seulement, moins cher que vos photos d&rsquo;identit&eacute;s&nbsp;!) M&ecirc;me si cela reste un gadget, nous &eacute;tions bien contentes de repartir avec un goodies de la soir&eacute;e.</p> <p style="text-align: justify;">En r&eacute;sum&eacute;, une exellente soir&eacute;e sur le plan musical, les Bloody Beetroots &eacute;taient largement au rendez vous, en confirmant leur place au panth&eacute;on (certes, tr&egrave;s subjectif) des meilleurs groupes &eacute;l&eacute;ctro en live. Sans oublier la d&eacute;couverte coup de c&oelig;ur&nbsp;: Christine&nbsp;!</p> <p>A voir, &agrave; vivre&nbsp;</p> <p><iframe align="middle" frameborder="0" height="350" name="Warp - Bloody Beetroots" scrolling="no" src="https://www.youtube.com/embed/bvGP7tkpmbM" width="750"></iframe></p> <p>&nbsp;</p>

<p>Arriv&eacute;e &agrave; Minuit devant le Showcase&nbsp;: Un groupe se fait recaler devant moi car l&rsquo;un d&rsquo;entre eux semble d&eacute;j&agrave; un peu trop &eacute;m&eacute;ch&eacute;,&nbsp; les videurs restent relativement conciliants (&ccedil;a n&rsquo;arrive JAMAIS lorsque moi je suis torch&eacute;e &ccedil;a)&nbsp;: &laquo;&nbsp;Faites un tour, faites le boire de l&rsquo;eau puis revenez dans trente minutes.&raquo; Mon tour arrive, bien s&ucirc;r, ma place ne s&rsquo;ouvre pas sur digitick, le videur manque de m&rsquo;arracher le portable des mains pour le faire. D&eacute;tente mon ami, il n&rsquo;est que minuit et personne n&rsquo;est derri&egrave;re moi&nbsp;! Une fois &agrave; l&rsquo;int&eacute;rieur, le Showcase est presque vide, rien d&rsquo;&eacute;tonnant pour un vendredi soir, la client&egrave;le n&rsquo;arrive g&eacute;n&eacute;ralement qu&rsquo;apr&egrave;s 1h du matin</p> <p>Konk&oslash;rd est aux platines, je ne connaissais pas avant, mais l&rsquo;ambiance se chauffe rapidement, et lance bien la soir&eacute;e qui s&rsquo;annonce. Apr&egrave;s quelques instants, la salle se remplie et les basses &eacute;lectrisent doucement la foule qui se laisse gagner par le rythme. Puis le DJ suivant&nbsp;: Marcus Worgull prend la main&nbsp;: le style est diff&eacute;rent, la basse est plus profonde. Le set s&rsquo;annonce tr&egrave;s bien, mais reste assez &laquo;&nbsp;calme&nbsp;&raquo;.</p> <p>Avec mon ami, nous d&eacute;cidons de partir voir l&rsquo;ambiance de l&rsquo;autre c&ocirc;t&eacute; du pont. Direction la sortie (situ&eacute;e au fumoir &agrave; l&rsquo;ext&eacute;rieur) Et l&agrave;, MON DIEU il fait un froid terrible, heureusement que nous n&rsquo;avions pas pos&eacute;s nos manteaux aux vestiaires, et que nous n&rsquo;avions pas bu, les escaliers &agrave; monter puis &agrave; descendre sont dans le noir total (Pas de lumi&egrave;re, genre, pas du tout...)</p> <p><br /> Nous arrivons enfin au Faust, les videurs nous laissent passer ais&eacute;ment une fois le bracelet pr&eacute;sent&eacute;. Je n&rsquo;y &eacute;tais encore jamais all&eacute;e. Quelle surprise&nbsp;: c&rsquo;est magnifique&nbsp;! Certes, le plafond est assez bas, et donc la chaleur monte tr&egrave;s rapidement, mais la d&eacute;coration est terriblement originale, le plafond et un mur sont enti&egrave;rement recouverts d&rsquo;ampoules dont les couleurs changent au rythme de la musique. Deux grands bars de chaque c&ocirc;t&eacute; de la salle, la sc&egrave;ne fait quasiment partie de la piste de danse, elle est simplement sur&eacute;lev&eacute;e. La chaleur est telle dans la boite que garder les manteaux s&rsquo;av&egrave;re impossible. Dommage et tant pis&nbsp;! Je ne bougerais plus de cet endroit tant il m&rsquo;a hypnotis&eacute;&nbsp;: Dans le perfectionnisme, ils ont m&ecirc;me pens&eacute; &agrave; la vente de Hot Dog (&agrave; la New Yorkaise)</p> <p>Daniel Bortz est en train de mixer, et le son est lourd, et &ccedil;a tranche directement avec le c&ocirc;t&eacute; plus pos&eacute; ressenti au Showcase. La proximit&eacute; avec l&rsquo;artiste donne encore plus de puissance &agrave; son mix. La foule est plus &acirc;g&eacute;e, mais surtout plus d&eacute;chain&eacute;e (drogu&eacute;e&nbsp;?) et tout le monde tr&eacute;pigne &agrave; l&rsquo;id&eacute;e de voir Agoria. Lorsqu&rsquo;il arrive, c&rsquo;&eacute;tait exactement ce que j&rsquo;attendais, de la pure folie, dans un cadre magique. Par contre, l&rsquo;odeur qui grimpait &eacute;tait beaucoup moins appr&eacute;ciable. La boite est jeune, tout n&rsquo;a pas encore &eacute;t&eacute; anticip&eacute; mais v&eacute;ritable surprise, c&rsquo;est un petit coup de c&oelig;ur pour le Faust.</p> <p>L&rsquo;organisation est vraiment &agrave; revoir pour ce type de soir&eacute;e&nbsp;: tellement d&eacute;&ccedil;ue de ne pas avoir pu voir le live de ten walls et de ne pas avoir eu un concept mis en place pour les vestiaires&nbsp;: Par exemple payer plus cher mais r&eacute;cup&eacute;rer et reposer son manteau dans les deux boites ou encore diviser le cout du vestiaire&hellip; Ce type de soir&eacute;e vraiment plus coh&eacute;rente au printemps/&eacute;t&eacute;. Je me suis vraiment sentie contrainte de choisir une des deux boites sachant que quoi qu&rsquo;il en soit, les deux meilleurs artistes mixaient au m&ecirc;me moment, et que l&rsquo;entr&eacute;e n&rsquo;&eacute;tait pas assur&eacute;e en cas d&rsquo;affluence.</p> <p><em>En cadeau, un petit aper&ccedil;u du set d&#39;Agoria :</em></p> <p><iframe align="middle" frameborder="0" height="350" scrolling="no" src="http://www.youtube.com/embed/_DTKAjzFBFE" width="750"></iframe></p>

<p>Ev&eacute;nement majeur pour les amateurs de danse : le Presbyt&egrave;re est l&#39;un des ballets de Maurice B&eacute;jart qui fr&ocirc;le la perfection et qui surprit son monde en 1997 en choisissant Queen comme bande sonore pour le ballet ! Les chor&eacute;graphies du Presbyt&egrave;re, ou Ballet for Life, sont parmi les plus connues de Maurice B&eacute;jart,&nbsp;dont les ballets sont avant tout des rencontres : avec une musique, avec la vie, avec la mort, avec&nbsp;l&#39;amour... avec des &ecirc;tres dont le pass&eacute; et l&#39;&oelig;uvre se r&eacute;incarnent en lui, de m&ecirc;me que le danseur qu&rsquo;il&nbsp;n&rsquo;est plus se r&eacute;incarne &agrave; chaque fois en des interpr&egrave;tes qui le d&eacute;passent. Coup de foudre pour la&nbsp;musique de Queen. Invention, violence, humour, amour, tout est l&agrave;. Ils ont inspir&eacute; Maurice, l&rsquo;ont&nbsp;guid&eacute;.&nbsp;Le Presbyt&egrave;re, un ballet sur la jeunesse et l&#39;espoir puisque, ind&eacute;crottable et optimiste, et malgr&eacute; tout&nbsp;que the show must go on, comme le chante Queen.</p> <p style="text-align:left"><strong><em>5 repr&eacute;sentations exceptionnelles au Palais des Congr&egrave;s de Paris du 4 au 6 avril 2015 et en tourn&eacute;e du 31 mars au 24 avril 2015</em></strong></p> <p style="text-align:left">&nbsp;</p> <iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/leHJrxUZNXQ" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

<p><span style="color:rgb(20, 24, 35); font-family:helvetica,arial,lucida grande,tahoma,verdana,arial,sans-serif; font-size:14px">Laissez-vous s&eacute;duire par nos coups de coeur de la semaine avec&nbsp;</span><a class="profileLink" href="https://www.facebook.com/pages/Ch%C3%A2teau-Breton/492052934227921" style="color: rgb(59, 89, 152); cursor: pointer; text-decoration: none; font-family: Helvetica, Arial, 'lucida grande', tahoma, verdana, arial, sans-serif; font-size: 14px; line-height: 17.5636348724365px;">Ch&acirc;teau Breton</a><span style="color:rgb(20, 24, 35); font-family:helvetica,arial,lucida grande,tahoma,verdana,arial,sans-serif; font-size:14px">,&nbsp;</span><a class="profileLink" href="https://www.facebook.com/CosmopolitanBox" style="color: rgb(59, 89, 152); cursor: pointer; text-decoration: none; font-family: Helvetica, Arial, 'lucida grande', tahoma, verdana, arial, sans-serif; font-size: 14px; line-height: 17.5636348724365px;">CosmopolitanBox</a><span style="color:rgb(20, 24, 35); font-family:helvetica,arial,lucida grande,tahoma,verdana,arial,sans-serif; font-size:14px">,&nbsp;</span><a class="profileLink" href="https://www.facebook.com/WorldWildMen" style="color: rgb(59, 89, 152); cursor: pointer; text-decoration: none; font-family: Helvetica, Arial, 'lucida grande', tahoma, verdana, arial, sans-serif; font-size: 14px; line-height: 17.5636348724365px;">World Wild Men (organic &amp; ethical skincare for Men)</a><span style="color:rgb(20, 24, 35); font-family:helvetica,arial,lucida grande,tahoma,verdana,arial,sans-serif; font-size:14px">,&nbsp;</span><a class="profileLink" href="https://www.facebook.com/hircus.cachemire" style="color: rgb(59, 89, 152); cursor: pointer; text-decoration: none; font-family: Helvetica, Arial, 'lucida grande', tahoma, verdana, arial, sans-serif; font-size: 14px; line-height: 17.5636348724365px;">Hircus</a><span style="color:rgb(20, 24, 35); font-family:helvetica,arial,lucida grande,tahoma,verdana,arial,sans-serif; font-size:14px">&nbsp;et&nbsp;</span><a class="profileLink" href="https://www.facebook.com/pages/Iris-Cantabri/256649857780626" style="color: rgb(59, 89, 152); cursor: pointer; text-decoration: none; font-family: Helvetica, Arial, 'lucida grande', tahoma, verdana, arial, sans-serif; font-size: 14px; line-height: 17.5636348724365px;">Iris Cantabri</a><span style="color:rgb(20, 24, 35); font-family:helvetica,arial,lucida grande,tahoma,verdana,arial,sans-serif; font-size:14px">&nbsp;!!&nbsp;</span><br /> <span style="color:rgb(20, 24, 35); font-family:helvetica,arial,lucida grande,tahoma,verdana,arial,sans-serif; font-size:14px">&gt;&gt;&nbsp;</span><a href="http://bit.ly/Amogado-Prochainement" rel="nofollow" style="color: rgb(59, 89, 152); cursor: pointer; text-decoration: none; font-family: Helvetica, Arial, 'lucida grande', tahoma, verdana, arial, sans-serif; font-size: 14px; line-height: 17.5636348724365px;" target="_blank">bit.ly/Amogado-Prochainement</a></p>

<p><span style="font-size:14px"><span style="color:#000000">Cacofonix pose ses valises au Z&egrave;bre de Belleville pour une soir&eacute;e pas comme les autres.&nbsp;<span style="font-family:helvetica,arial,lucida grande,tahoma,verdana,arial,sans-serif">Plongez dans l&#39;ambiance des ann&eacute;es folles avec Kabaret, venez danser sur les sonorit&eacute;s macabres et rock n&#39;roll de La Mouche et d&eacute;couvrez la pantomime &eacute;lectronique de Potochkine.</span></span></span></p> <p><span style="color:rgb(20, 24, 35); font-family:helvetica,arial,lucida grande,tahoma,verdana,arial,sans-serif; font-size:14px">▆▆▆▆▆▆▆▆▆▆▆ <span style="font-family:arial,helvetica,sans-serif">Kabaret</span></span><span style="color:rgb(20, 24, 35); font-family:helvetica,arial,lucida grande,tahoma,verdana,arial,sans-serif; font-size:14px">&nbsp;▆▆▆▆▆▆▆▆▆▆▆</span><br /> <br /> <span style="color:rgb(20, 24, 35); font-family:helvetica,arial,lucida grande,tahoma,verdana,arial,sans-serif; font-size:14px">Kabaret c&#39;est la rencontre de deux univers musicaux. D&#39;un c&ocirc;t&eacute; la musique des ann&eacute;es 30 avec l&#39;influence du Ragtime et des big-band de Jazz, de l&#39;autre la musique &eacute;lectronique aux accents &quot;French Touch&quot;.</span><br /> <span style="color:rgb(20, 24, 35); font-family:helvetica,arial,lucida grande,tahoma,verdana,arial,sans-serif; font-size:14px">Entre piano de saloon, chapeaux haut-de-forme et redingotes, la salle prend des allures de cabaret. Le groupe encha&icirc;ne les</span><span style="color:rgb(20, 24, 35); font-family:helvetica,arial,lucida grande,tahoma,verdana,arial,sans-serif; font-size:14px">&nbsp;morceaux avec fluidit&eacute; dans une mise en sc&egrave;ne bien ficel&eacute;e. Du num&eacute;ro de claquette aux adresses d&#39;un bonimenteurs, le public est happ&eacute; dans un show bouillonnant ! Lʼaccent est mis sur la surprise, le groupe voyage sans cesse des instruments acoustiques &agrave; l&#39;&eacute;lectronique telle une v&eacute;ritable machine &agrave; danser.<br /> <br /> ►&nbsp;<a href="https://www.facebook.com/kometothekabaret" rel="nofollow" style="color: rgb(59, 89, 152); cursor: pointer; text-decoration: none;">https://www.facebook.com/kometothekabaret</a><br /> ♫&nbsp;<a href="http://l.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Fwww.deezer.com%2Falbum%2F9266086&amp;h=gAQEus1O3&amp;enc=AZPUuYkE-WWyc0C7NZroD89NwYbG5jg65Xwvz8UQaGREQZRKT9piqtpVx603Z127HUw&amp;s=1" rel="nofollow nofollow" style="color: rgb(59, 89, 152); cursor: pointer; text-decoration: none;" target="_blank">http://www.deezer.com/album/9266086</a><br /> <br /> ▆▆▆▆▆▆▆▆▆▆▆&nbsp;</span><span style="font-family:helvetica,arial,lucida grande,tahoma,verdana,arial,sans-serif; font-size:14px"><span style="font-family:arial,helvetica,sans-serif"><a href="https://www.facebook.com/lamouchemusic" style="color: rgb(59, 89, 152); cursor: pointer; text-decoration: none;"><span style="color:#000000"><span style="background-color:#FFFFFF">La Mouche</span></span></a></span></span><span style="color:rgb(20, 24, 35); font-family:helvetica,arial,lucida grande,tahoma,verdana,arial,sans-serif; font-size:14px">&nbsp;▆▆▆▆▆▆▆▆▆▆▆<br /> <br /> La Mouche n&#39;est qu&#39;au d&eacute;but de son talentueux parcours mais fait d&eacute;j&agrave; beaucoup parler d&#39;elle. Ils sont cinq, ils ont la vingtaine et une &eacute;nergie surprenante. Apr&egrave;s une tourn&eacute;e estivale en France et quelques dates &agrave; Londres, Maxime, Rebecca, Alexis, Elias et Fran&ccedil;ois sont de retour dans la capitale pour nous faire trembler.<br /> Leur son &quot;festi-macabre&quot; se range &agrave; mi-chemin entre le rock&#39;n&#39;roll, le swing et le jazz manouche. Un pied dans le cabaret, l&#39;autre dans un concert grunge, on ne sait plus o&ugrave; donner de la t&ecirc;te. Sa musique est &agrave; la fois sombre et color&eacute;e, inqui&eacute;tante mais amusante. Pleine de surprises, elle m&ecirc;le solos de guitare psych&eacute;d&eacute;liques, th&egrave;mes jazz, basse rockabilly et voix de cantatrice d&eacute;jant&eacute;e.<br /> <br /> ►&nbsp;<a href="https://www.facebook.com/lamouchemusic" rel="nofollow" style="color: rgb(59, 89, 152); cursor: pointer; text-decoration: none;">https://www.facebook.com/lamouchemusic</a><br /> ♫&nbsp;<a href="https://www.youtube.com/watch?v=4igx53AF5lw" rel="nofollow nofollow" style="color: rgb(59, 89, 152); cursor: pointer; text-decoration: none;" target="_blank">https://www.youtube.com/watch?v=4igx53AF5lw</a><br /> <br /> ▆▆▆▆▆▆▆▆▆▆▆&nbsp;</span><span style="font-family:helvetica,arial,lucida grande,tahoma,verdana,arial,sans-serif; font-size:14px"><a href="https://www.facebook.com/potochkine" style="color: rgb(59, 89, 152); cursor: pointer; text-decoration: none;"><span style="color:#000000">Potochkine</span></a></span><span style="color:rgb(20, 24, 35); font-family:helvetica,arial,lucida grande,tahoma,verdana,arial,sans-serif; font-size:14px">&nbsp;▆▆▆▆▆▆▆▆▆▆▆<br /> <br /> Imaginez deux enfants. Deux enfants se nourrissant uniquement de musique et de th&eacute;&acirc;tre. Par pur hasard, il se rencontr&egrave;rent un jour pluvieux de d&eacute;cembre, rue Hippolyte Lebas. Et &agrave; partir de l&agrave;, ils ne se quitt&egrave;rent plus. Ils devinrent ins&eacute;parables. Puis, au bout de nombreuses heures de discussions, d&#39;&eacute;changes et de partage, ils eurent l&#39;id&eacute;e qui changea leur vies. Et ce jour-ci, Mesdames et Messieurs, Potochkine naquit.<br /> <br /> ►&nbsp;<a href="https://www.facebook.com/potochkine" rel="nofollow" style="color: rgb(59, 89, 152); cursor: pointer; text-decoration: none;">https://www.facebook.com/potochkine</a><br /> ♫&nbsp;<a href="https://www.youtube.com/watch?v=9tRYfgi5mZ0" rel="nofollow nofollow" style="color: rgb(59, 89, 152); cursor: pointer; text-decoration: none;" target="_blank">https://www.youtube.com/watch?v=9tRYfgi5mZ0</a><br /> <br /> <br /> PAF: 10&euro; sur place&nbsp;&nbsp;<br /> Pr&eacute;ventes: 8,50 &euro; sur le Yes Go Live (fin des ventes le 19/03)<br /> <a href="https://www.yesgolive.com/cacofonix/cacofonix-36-kabaret-la-mouche-potochkine" rel="nofollow nofollow" style="color: rgb(59, 89, 152); cursor: pointer; text-decoration: none;" target="_blank">https://www.yesgolive.com/cacofonix/cacofonix-36-kabaret-la-mouche-potochkine</a></span></p>